Les « pro-Kadhafi » annoncent leur intention de participer aux prochaines élections en Libye

Tripoli, Libye (PANA) – Le Rassemblement national libyen, qui compte des personnalités fidèles au régime du défunt Mouammar Kadhafi, a annoncé lors de sa deuxième conférence tenue ce mercredi à Tripoli, son intention de désigner des candidats aux prochaines élections libyennes, ainsi qu’à toutes les représentations et institutions, dans le but de « sauver le pays ».

Sous le mot d’ordre «un pays pour tous», le Rassemblement a demandé à toutes les parties prenantes libyennes d'activer une nouvelle feuille de route qui complète le plan d'action de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (UNSMIL), tout en mettant en place les canaux de communication adéquats pour amener toutes les composantes de la société libyenne, ainsi que les partis à un consensus global.

"Nous appelons à une conférence nationale qui inclut tous les Libyens et œuvre en faveur de la  réconciliation pour le meilleur intérêt du pays, tout en procédant à l’union des institutions telles que la sécurité et l’armée, la Banque centrale et autres, dans le but de mettre fin à la division au sein de la population",  souligne la déclaration finale du Rassemblement.

La conférence a également appelé à renforcer les conditions de vie du peuple libyen, y compris la disponibilité de liquidités dans les banques, ainsi que de meilleurs services médicaux et l'éducation.

Elle affirme, par ailleurs, avoir chargé différentes commissions d'entreprendre des pourparlers avec les parties en conflit pour parvenir à un consensus et à la fin des hostilités et de lancer une campagne médiatique et politique visant à sensibiliser les Libyens sur leur droit d'avoir un référendum sur la Loi constitutionnelle, estimant que les institutions actuelles n'ont pas la légitimité nécessaire pour prendre des décisions qui ont besoin d'un consensus populaire".

"Tous les gens déplacés doivent être autorisés à rentrer chez eux sans complications. La logistique nécessaire et les travaux d'infrastructures doivent être faits pour favoriser leur retour ", souligne la Déclaration qui se dit satisfaite de la libération de plusieurs prisonniers.

En effet, la cour d'Appel de Tripoli a condamné, ce mercredi, 45 miliciens à mort par peloton d'exécution et a condamné 54 autres accusés à cinq ans de prison, tandis que 22 ont été acquittés.

Il faut rappeler que la première conférence du Rassemblement national libyen s’était tenue le 15 août 2016, dans la ville d'Asaba, sous le mot d’ordre «réconciliation nationale: notre voie vers l'avenir».
-0- PANA SSB/BEH/IBA 17août2018

17 août 2018 14:52:20




xhtml CSS