Le vice-président sud-africain ouvre la conférence internationale sur le SIDA

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) – Le vice-président sud-africain, M. Kgalema Motlanthe, a souligné samedi soir que les décès liés au SIDA en Afrique de l'Est et en Afrique australe au SIDA continuent de baisser comme le nombre annuel de nouvelles infections au HIV et que plus de personnes qu'auparavant reçoivent une thérapie anti-rétrovirale.

En ouvrant la 17ème conférence internationale sur le SIDA et les Maladies sexuellement transmissibles en Afrique (International Conference on AIDS and Sexually Transmitted Infections in Africa,  ICASA), qui se déroule actuellement au Cap, M. Motlantha a souligné que plusieurs pays ont atteint le "point de non retour" où le nombre de personnes qui ont débuté le traitement anti-rétroviral dépasse l'effectif des nouvelles infections.

“Les pays à travers le continent ont renforcé leurs luttes et maintenu leurs réponses, malgré leurs difficultés financières. Aujourd'hui, les problèmes qui  nous assaillent sont différents, mais pas moins décourageants.

"Ce qui constituait auparavant une cause de désespoir, de stigmatisation devient une source d'espoir, de préservation de la vie, de la dignité et du bien-être de tous les êtres humains”, a-t-il a affirmé.

M. Motlanthe a indiqué que ces améliorations ne visent pas seulement à sauver des vies, mais également à libérer les ressources pour développer de nouvelles visions sur le diagnostic et le comportement particulier du VIH et de la réaction du corps humain contre le virus.

“Ce progrès nous aide aussi, avec l'émergence d'innovations et d'autres pistes, à améliorer la réaction  générale de la santé mondiale.

"Notre succès ne devrait pas nous pousser à la complaisance. Pour l'essentiel la disponibilité est un encourageant pas en avant, qui doit nous permettre d'atteindre l'objectif universel de zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès lié au SIDA”, a -t-il indiqué.

L'ICASA, la plus grande conférence sur le SIDA en Afrique, regroupe une large frange de leaders politiques, de groupes de plaidoyer, des travailleurs de la santé, des donateurs et des chercheurs de la communauté mondiale du VIH.

Le thème de la 16ème conférence internationale sur le SIDA et les Maladies sexuellement transmissibles en Afrique tenue à Addis-Abeba en 2011 était: "Appropriation, Renforcement et Pérennisation".

Le thème de la conférence  de cette année est ("Maintenant plus que jamais: Cibler Zéro") est une preuve du progrès  réalisé en Afrique pour améliorer le traitement et redoubler les efforts pour prévenir de nouvelles infections.
-0- PANA CU/MA/ASA/SSB/IBA 08déc2013

08 décembre 2013 12:56:56




xhtml CSS