Le vice-président botswanais plaide pour un changement de comportement face au VIH/SIDA

Gaborone, Botswana (PANA) - Le vice-président botswanais, Mokgweetsi Masisi, s'est dit inquiet devant la poursuite de l'épidémie de VIH/SIDA dans le pays, malgré les nombreuses initiatives mises en place pour lutter contre ce fléau.

M. Masisi a indiqué jeudi qu'en dépit des progrès impressionnants faits pour combattre la maladie, cette épidémie reste un défi pour le Botswana.

"Je suis préoccupé de voir que nous sommes toujours confrontés à un problème de changement de comportement. La question des partenaires multiples, l'usage irrégulier du préservatif et les relations sexuelles inter-générationnelles continuent d'être une source de préoccupation. Je vous demande de bannir ce genre de comportement", a dit M. Masisi.

Le Botswana reste l'un des pays d'Afrique australe dont les progrès impressionnants ont été salués en matière de distribution des médicaments anti-rétroviraux et d'élimination de la transmission mère-enfant.

Selon le vice-président botswanais, toutes les infrastructures de santé du Botswana distribuent l'AZT - 561 sur 565 cliniques et l'ensemble des 34 hôpitaux - avec des niveaux de couverture estimés à 94,8 pc pour les personnes ayant droit à ces médicaments.

Il a demandé à ses compatriotes de prendre conscience du rôle de chaque individu pour concrétiser la politique de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès liés au SIDA d'ici à 2016, ainsi que l'éradication du fléau qu'est le VIH/SIDA d'ici à 2030.
-0- PANA DRW/SEG/NFB/JSG/IBA 23avr2015

23 avril 2015 10:07:07




xhtml CSS