Le sommet arabo-africain condamne la violence en Somalie

Syrte- Libye (PANA) -- Les dirigeants arabes et africains ont exprimé dimanche à Syrte leur préoccupation face à la perpétuation des actes de violence en Somalie, les pertes en vie humaines et les dégâts qui en découlent, ainsi que des actes terroristes ciblant les civils.
Dans la "Déclaration de Syrte" publiée à l'issue du deuxième sommet arabo- africains, ils ont réaffirmé leur soutien au gouvernement fédéral somalien de transition, la souveraineté et la stabilité de la Somalie, soulignant leur détermination à œuvrer résolument pour la réconciliation nationale du pays.
Ils se sont félicité de la conclusion et de l'exécution de l'Accord signé le 15 mars 2010 à Addis-Abeba, en Ethiopie, entre le gouvernement de transition et le mouvement Ahl al Sunna wa Jamaa, sous l'égide de l'Union africaine (UA), de la Ligue arabe et des Nations unies, ainsi que l'accord avec la région de Puntland, le 1er avril 2010.
Ils ont magnifié le rôle accompli par la mission de l'UA en Somalie, soulignant la nécessité de renforcer les efforts pour le déploiement des forces de l'UA afin de contribuer au maintien de la paix et de la stabilité dans les pays.
Les dirigeants afro-arabes ont également mis l'accent sur l'importance du soutien à cette mission en Somalie et de l'initiative africaine lui permettant d'accroître ses effectifs, conformément à la résolution issue du sommet de l'UA à Kampala, en Ouganda, en juillet.
Le sommet arabo-africain a réitéré l'appel à la communauté internationale et au Conseil de sécurité pour s'acquitter de son rôle et mobiliser les ressources adéquates pour relever les défis entravant la planification de la nouvelle étape de déploiement des forces de la Mission de l'UA en Somalie.

11 octobre 2010 15:43:00




xhtml CSS