Le sommet arabo-africain appuie les efforts de paix au Soudan

Syrte- Libye (PANA) -- Les dirigeants africains et arabes ont souligné dimanche à Syrte, la nécessité de respecter la souveraineté du Soudan, de son intégrité territoriale et de son indépendance, exprimant leur soutien aux démarches visant à réaliser la paix dans ce pays.
Dans la Déclaration de Syrte publiée à l'issue du deuxième sommet arabo- africain, ils réitèrent leur soutien au Soudan, rejetant catégoriquement toute tentative de porter atteinte à sa souveraineté, son unité, sa sécurité et sa stabilité.
Les dirigeants arabes et africains réaffirment toutes les résolutions émanant des sommets africains et arabes, rejetant les décisions de la Cour pénale internationale (CPI) à l'encontre du président soudanais, Omar Hasan El Bechir.
Ils soulignent la nécessité de poursuivre les efforts avec le gouvernement et les forces politiques du Soudan en vue d'appuyer la mise en œuvre de l'accord de paix global, y compris la tenue du forum consultatif soudanais sous l'égide de l'UA, des Nations unies et avec la participation de la Ligue arabe et d'œuvrer à promouvoir l'unité pour en faire un choix attrayant.
Ils saluent l'initiative du Koweït d'abriter une conférence internationale pour le renforcement du développement dans l'Est du Soudan, le 1er et 2 décembre 2011.
La Déclaration de Syrte rend hommage aux efforts déployés pour le règlement du problème du Darfour, notamment les démarches des Etats voisins du soudan et salué l'initiative de la Ligue arabe et de l'UA pour le règlement de la crise au Darfour.
Elle réaffirme son soutien au Comité arabe et africain pour le règlement de la crise au Darfour, appréciant les efforts du Qatar dans le cadre du comité chargé des négociations de paix.
Les dirigeants arabes et africains exhortent toutes les factions soudanaises à réagir positivement face à cette initiative pour garantir le succès du processus de paix.
Ils ont salué l'initiative du prince du Qatar pour la création d'une banque de développement du Darfour avec un capital de deux milliards de dollars et demandent à tous les pays et organisations concernés de contribuer à la réussite de cette initiative.
Ils ont mis l'accent sur l'importance du rôle de la mission conjointe de l'Union africaine (UA) et de l'ONU au Darfour (UNAMID), invitant toutes les parties à coopérer avec les efforts d'instauration de la paix et du développement, à tenir au Darfour la conférence sur la province avec la participation de toutes les parties concernées.
Ils soulignent l'importance de finaliser les négociations sur les questions et les arrangements post-référendaires au Sud-Soudan à la lumière des résolutions du sommet de l'IGAD, en juin dernier, et des résultats de la Mission de l'UA à Juba qui ont tous affirmé la poursuite de la mise en œuvre des clauses de l'accord global de paix en vue de garantir la paix, la coopération étroite entre le Nord et le Sud du Soudan, ainsi que la protection des droits de l'ensemble des Soudanais indépendamment du référendum sur l'autodétermination qui doit se dérouler en toute transparence, en janvier prochain.

11 octobre 2010 16:28:00




xhtml CSS