Le rôle de la femme dans le développement au cœur du forum francophone de Dakar

Dakar, Sénégal (PANA) – Le forum international portant sur le rôle, la place et la contribution des femmes au processus de développement durable ainsi qu’à la contribution de la paix au sein de l’espace francophone, a débuté mercredi à Dakar, en prélude au xvème sommet de la Francophonie, prévu dans trois jours à Dakar.

Placé sous le thème, ''Femmes, paix et développement en Francophonie'', le forum qui va durer deux jours, a été organisé par le Comité scientifique du xvème sommet de la francophonie, en collaboration avec le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance du Sénégal, le Réseau pour l’égalité femme-homme et le Cadre de concertation des organisations de la société civile (Ccosc).

La rencontre a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, M. Adama Racine Ndiaye.

Selon les organisateurs, elle permettra d’améliorer l’inclusion et l’implication des femmes de l’espace francophone dans le processus de développement économique et social et de construction des Etats capables, stables et inclusifs à travers une analyse critique des opportunités, contraintes et obstacles liés à leur implication.

Il s’agira également pour la société civile, y compris les chercheurs, les acteurs et actrices  du développement, les femmes francophones, mais aussi les décideurs et partenaires au développement, d’approfondir leur compréhension sur les enjeux politiques, économiques, culturels et sociaux d’un monde en constante mutation, en lien avec l’égalité de genre.

Pour le secrétaire général, la question de l’égalité genre est en avance au Sénégal par rapport à d’autres pays issus de l’espace francophone, en particulier en Afrique. A cet effet il a plaidé pour que  les lois et les textes qui ont été adoptés par les Etats francophones soient réellement mis en œuvre pour un développement durable de la francophonie.

Dans la même perspective, le directeur exécutif du Consortium pour la recherche économique et sociale (Cres), M. Abdoulaye Diagne, a indiqué que la rencontre est une opportunité de faire un bilan sur les progrès réalisés en matière de genre et de faire des propositions aux chefs d'Etats lors du sommet.

''Le présent colloque nous offre l’opportunité de jeter un regard rétrospectif sur les progrès en matière de développement dont les femmes francophones ont pu bénéficier dans les différents domaines couverts par les Objectifs du Millénaire pour Développement (Omd), mais surtout de faire des propositions concrètes aux chefs d‘Etat et de gouvernement francophones, propositions qui, du fait de leur pertinence, figureront en bonne place dans le nouvel agenda de développement que la communauté internationale va définir à partir de 2015'', a soutenu M. Diagne.

Sur le plan économique, il a convié les autorités scientifiques et acteurs du développement présents au forum, à examiner les voies et moyens permettant de positionner l'autonomisation économique des femmes dans les politiques et programmes de développement des pays membres de la francophonie, mais aussi à réfléchir sur comment créer les conditions permettant aux femmes de contribuer à l’instauration d’une paix et d’une stabilité sans lesquelles ni cette autonomisation des femmes, ni le développement tout court, seraient impossibles.
  
Le forum qui a vu la participation de plus de 12 pays sera orienté vers quatre thématiques différentes à savoir, ''la famille productive et autonomisation des femmes'' , ''emploi et pouvoir économique des femmes en francophonie, femmes, citoyenneté et droits humains en francophonie et ''femmes, paix et sécurité en francophonie''.

Plusieurs personnalités ont pris part également à la cérémonie. Il s’agit essentiellement de M. El Hadj Kassé, président du comité scientifique du xvème sommet de la Francophonie , Mme Ndioro Ndiaye, coordonatrice du Réseau francophone pour l’égalité femme-homme (Rfefh), de Mme Odile Ndoumbé Fay, coordonnatrice du Cadre de concertation des organisations de la société civile (Ccosc), de Mme Claudia Black, directrice régionale du Centre d'études et de Coopération internationale (Ceci).

A la fin, des documents contenant des recommandations stratégiques seront essentiellement destinés aux chefs d'Etat et de gouvernement en guise de contribution aux discussions durant le sommet.

-0- PANA KAN/BEH/SOC  26 novembre 2014

26 novembre 2014 22:02:58




xhtml CSS