Le projet du gouvernement fédéral africain à la une des journaux libyens

Tripoli- Libye (PANA) -- La presse libyenne de cette semaine a focalisé son attention sur le projet du gouvernement fédéral africain auquel a appelé la Libye qui a déployé d'intenses efforts afin que le 12ème sommet de l'Union africaine (UA) prévu du 1er au 3 février prochain à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, proclame la formation de cette instance exécutive continentale.
Le journal Al-Chams se fait ainsi l'écho des recommandations du communiqué final de la réunion consultative des ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) mardi dernier à Tripoli, qui a reflété l'unanimité des diplomates de cet espace régional sur la nécessité de former sans tarder, le gouvernement fédéral africain au cours du sommet d'Addis-Abeba.
Les chefs de la diplomaties de la CEN-SAD ont, selon le même journal, ajouté que l'objectif de la création du gouvernement de l'union est de doter le continent africain qui fait face à des problèmes sociaux complexes et à des conflits armés, d'un instrument exécutif lui permettant de quitter le cercle de l'arriération et d'occuper la place qui lui revient sur la nouvelle carte du monde.
Pour sa part, le quotidien Al-Jamahiriya met en exergue les travaux de l'atelier sur "le gouvernement fédéral africain : réalités et perspectives" qui a souligné que les citoyens africains nourrissent de grands espoirs sur le sommet d'Addis-Abeba début février prochain pour prendre la décision de la proclamation du gouvernement de l'union, le rêve des masses populaire du continent.
A propos des conclusions de l'atelier, Al-Zahf Al-Akhdhar écrit que le continent africain ne peut pas attendre davantage pour réaliser l'unité 50 ans après la fondation de l'ex-Organisation de l'Unité Africaine (OUA) et 10 ans après la fondation et le lancement de l'UA.
Le journal Oyia, pour sa part, reprend les recommandations de cette rencontre qui ont appelé les intellectuels et penseurs africains à s'acquitter de leur rôle en entier en faisant connaître le gouvernement fédéral africain et la nécessité de le former en vertu des exigences du système international fondé sur les blocs et espaces géants qui exigent de traiter avec une entité similaire incarnée par le gouvernement fédéral africain.

31 janvier 2009 14:01:00




xhtml CSS