Le procès au Sénégal d’un imam accusé de terrorisme renvoyé au 14 mars

Dakar, Sénégal (PANA) - Le procès d’un imam sénégalais, Alioune Ndao, et de ses 31 co-inculpés pour des faits liés au terrorisme a été renvoyé au 14 mars prochain, une décision intervenue peu après son ouverture ce mercredi devant la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar.

Le président de la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar, Samba Kane, justifie ce report  par un changement survenu dans la composition de l’instance judiciaire qu’il dirige.

Le juge initialement en charge de cette affaire, Malick Lamote, a été dessaisi du dossier après avoir été désigné pour diriger le procès du maire de Dakar, Khalifa Sall, poursuivi pour détournement de deniers publics estimés à 1,8 milliard de francs CFA.

Poursuivis pour «association de malfaiteurs en relation avec des organisations terroristes, actes de terroristes et apologie et financement du terrorisme», les prévenus ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt depuis deux ans.
-0- PANA AAS/AAS/IBA 14fev2018

14 février 2018 16:10:05




xhtml CSS