Le président vénézuélien plaide pour une coopération Sud-Sud

Banjul- Gambie (PANA) -- Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a proposé samedi quatre domaines de coopération qui pourraient être exploités par les populations d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes, une coopération qui se ferait dans l'esprit de la coopération Sud-Sud.
Dans un discours improvisé prononcé devant les chefs d'Etat africains présents au 7ème sommet de l'UA, qui se tient à Banjul, en Gambie, M.
Chavez a suggéré la mise sur pied d'une commission mixte chargée d'élaborer quatre projets, respectivement baptisés "Petrosouth, Telesouth, Banque du Sud et Université du Sud".
Il a expliqué que les chefs d'Etat pourraient, par l'intermédiaire de Petrosouth, maîtriser le pétrole, qu'il a qualifié de formidable instrument du développement social à exploiter pour garantir le développement des populations.
"Il a été utilisé par les colonialistes (pour nous opprimer).
Nous allons aujourd'hui nous en servir pour libérer nos peuples", a expliqué le président vénézuélien, ajoutant que 15% des réserves de pétrole mondiales se trouvent sur le continent africain.
Il a expliqué que Telesouth prévoit la création d'une station de télévision pour les populations, tandis que la Banque du Sud sera une banque de développement qui aura pour mission d'assister les populations pauvres de ces trois espaces géographiques.
Le président Chavez a encore indiqué que l'Université du Sud aidera à former les jeunes en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes dans des domaines d'une importance majeure.
Tout en précisant que sa présence au sommet de l'UA à Banjul avait pour but de renforcer les relations entre l'Afrique et l'Amérique latine, le chef de l'Etat vénézuélien a expliqué que les populations d'Amérique latine se composent d'Africains et d'Amérindiens.
Il a encore noté que, compte tenu de ses considérables ressources humaines et matérielles, l'Afrique n'est pas pauvre, mais seulement handicapée par des années d'exploitation de la part des colonialistes.
Il a accusé les compagnies pétrolières d'Afrique d'exploiter les pays qui leur offrent l'hospitalité en procédant à des évasions fiscales, recommandant, à ce sujet, l'exemple de son pays, qui assujettit les compagnies pétrolières à une taxe de 30%.
Le chef de l'Etat vénézuélien a ensuite dit toute sa solidarité avec l'Iran, actuellement en conflit avec l'Occident au sujet de son programme nucléaire, ainsi qu'avec le peuple palestinien "qui est actuellement agressé".
"Vive l'Afrique, Vive l'Arabie et Vive l'Iran dans la liberté et l'égalité", a encore scandé le président Chavez, tout en jetant un regard du côté du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, également présent au sommet de l'UA à Banjul.
Le discours du président iranien, Mahmud Ahmadinejad a été interrompu par un incident technique qui a duré quelques minutes, entraînant une suspension des travaux du sommet pour quelques heures.
Avant l'interruption, le dirigeant iranien avait condamné la migration des Juifs européens pour "chasser les populations palestiniennes".
MM.
Chavez et Ahmadinejad sont invités au sommet de l'UA à Banjul en qualité d'Observateurs.

01 juillet 2006 17:42:00




xhtml CSS