Le président ivoirien promet des sanctions contre les auteurs de crimes politiques

Dakar, Sénégal (PANA) - Le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, a promis vendredi à Dakar de punir toutes les personnes qui ont commis des crimes politiques pendant la crise post-électorale.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse au deuxième et dernier jour de sa visite d’amitié et de travail au Sénégal, il a déclaré que la Côte d’Ivoire est un Etat de droit exemplaire et que toutes les personnes qui ont commis des crimes doivent être punies sans exception.

«La période de la crise a été très difficile pour tous, aussi bien pour les Ivoiriens que pour les ressortissants d’autres pays», a affirmé le président Ouattara.

Evoquant son élection à la tête du pays, il a souligné que celle-ci n’est pas «une revanche sur l’Ivoirité», affirmant qu’il est élu par tous les Ivoiriens.
«Je ne suis pas dans l’état d’esprit de me venger de qui que ce soit, en dépit de certaines vicissitudes de la vie politique qui font qu’un acteur peut se retrouver parfois humilié et révolté», a ajouté le président Ouattara.

Il a réaffirmé son ambition de travailler dans l’intérêt national pour ramener la stabilité en Côte d’Ivoire et réconcilier les Ivoiriens.

Se prononçant sur ses relations avec le Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, par ailleurs ministre de la défense, le président Ouattara a indiqué qu’il est content du travail du chef du gouvernement qui va continuer à assumer ses fonctions.

Il a affirmé ne pas être au courrant de la mort du chef des «Jeunes patriotes», Charles Blé Goudé.

Il a exprimé ses regrets face à la mort du sergent-chef Ibrahim Coulibaly, alias IB, promettant une enquête pour déterminer les circonstances exactes de son décès.

-0- PANA COU/AAS/SOC 13mai2011

13 mai 2011 20:17:49




xhtml CSS