Le président ivoirien au Rwanda pour le "Week-end de la gouvernance Mo Ibrahim"

Kigali, Rwanda (PANA) - Le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, est arrivé au Rwanda pour participer au "Week-end de la gouvernance Mo Ibrahim", manifestation-phare de la Fondation Mo Ibrahim, qui se tient chaque année dans un pays africain différent pour débattre de sujets d'une importance particulière pour l'Afrique.

Cette manifestation de trois jours va réunir des hommes politiques et chefs d'entreprises africains de premier plan, des représentants de la Société civile, des institutions multilatérales et régionales ainsi que des partenaires internationaux majeurs de l'Afrique, ont annoncé vendredi ses organisateurs.

La cérémonie d'ouverture consistera en une remise du prix du leadership, au cours de laquelle, les participants vont accueillir et célébrer la Lauréate de 2017, l'ex-présidente libérienne, Ellen Johnson-Sirleaf.

Puis, une journée entière sera consacrée au Forum Ibrahim, une discussion de haut niveau qui va se pencher sur les défis de l'Afrique et fixer les domaines d'action prioritaires. Le week-end va se terminer sur un concert public où vont se produire certains des meilleurs artistes du continent.

Le Forum Ibrahim va se concentrer sur le Service public dans l'Afrique du 21ème siècle: sa relation essentielle avec la Bonne gouvernance et un leadership efficace, ses nouveaux défis et lacunes actuelles, les voies et moyens de le renforcer et de le rendre attrayant pour la prochaine génération.

Le dernier Rapport 2018 du Forum Ibrahim: le service public en Afrique, publié au début de ce mois par la Fondation Mo Ibrahim, fait le bilan de l'état actuel des services publics en Afrique et de leurs principaux défis, de l'attractivité de l'emploi à la délivrance des services.

D'après les conclusions de ce rapport, en moyenne, les services publics africains présentent un déficit de capacités sur tout le continent.

"Les services publics africains restent un employeur relativement peu important, à un coût supérieur à celui des autres régions, avec d'importantes disparités selon les pays. Dans les secteurs de la Santé, de l'Education et de la Sécurité, les services publics sont loin de répondre à la demande", selon le rapport.

En commentant le thème de cette année, Mo Ibrahim, président de la fondation éponyme, a déclaré: "les services publics sont le pilier de la gouvernance. Sans des services publics forts et des fonctionnaires engagés, il n'y aura pas de prestation efficace des services publics et les engagements pris ne seront pas tenus, quels que  soient ceux qui les défendent".

Sur un continent où les flux financiers extérieurs sont toujours équivalents à près de la moitié des recettes fiscales nationales, où les recettes fiscales représentent moins de 15 pc du PIB en moyenne et où la majorité des citoyens est disposée à payer pour leurs services publics, renforcer le recouvrement de l'impôt est essentiel pour aller vers l'autonomie et l'appropriation, a souligné le rapport.
-0- PANA TWA/MA/FJG/JSG/IBA 27avr2018

27 avril 2018 12:31:16




xhtml CSS