Le président français sera présent à la cérémonie d’hommage à Mandela

Paris, France (PANA) - Le président français, François Hollande, se rendra mardi à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour assister à la cérémonie officielle d’hommage à Nelson Mandela, a appris la PANA de source officielle.

Le chef de l’Etat français, qui est invité par son homologue sud-africain, Jacob Zuma, sera accompagné dans ce voyage par son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

Le président Hollande,  lors de l’ouverture du sommet pour la sécurité et la paix en Afrique vendredi dernier et devant plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains, avait rendu un vibrant hommage à Mandela.

Le président français, qui sera au cours de cette cérémonie aux côté de plus de 70 chefs d'Etat, dont le président américain Barack Obama et diverses autres personnalités, a affirmé que Mandela n’est plus là, mais que son message continuera à vivre, à inspirer les nouvelles générations.

« Nelson Mandela sera toujours la figure autour de laquelle les hommes et les femmes, qui luttent pour leurs droits, voudront se réunir. Oui, ce sera toujours la référence pour ceux qui n’en ont jamais fini dans leur lutte contre le racisme, contre les discriminations, contre toutes les intolérances et les injustices. Nelson Mandela, ce sera toujours la figure vers laquelle les peuples, qui luttent pour leur libération et leur émancipation, se tourneront », a indiqué François Hollande.

Mardi, une cérémonie nationale d'hommage à Nelson Mandela se déroulera au stade de Soweto, avant que sa dépouille ne soit exposée au siège de la présidence de la République, à Pretoria, du 11 au 13 décembre.

Les funérailles d'Etat de Nelson Mandela auront lieu à Qunu, son village natal, le 15 décembre, selon la présidence sud-africaine.

Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom tribal est Madiba, dirigeant historique de la lutte anti-apartheid, est né le 18 juillet 1918 dans le village de Mvezo, dans le district d'Umtata. Après vingt-sept années d'emprisonnement, Mandela est libéré le 11 février 1990  et devient président de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à l’issue des premières élections post-apartheid.

En 1993, il reçoit le Prix Nobel de la Paix avec son prédécesseur, le président Frederik de Klerk, pour avoir mis fin pacifiquement  à l’apartheid.
-0-  PANA BM/SSB/IBA  09décembre2013

09 ديسمبر 2013 16:59:00




xhtml CSS