Le président du Malawi indique que l’Afrique subit la hausse des prix des produits alimentaires

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Le président sortant de l’Union africaine (UA), le Malawite Bingu wa Mutharika, a invité ses homologues africains à accorder plus d’attention au développement agricole en vue de produire assez de nourriture pour nourrir leurs peuples.

"Je souhaite attirer l’attention de cette auguste assemblée sur la gravité de la persistance des pénuries alimentaires en Afrique et sur le fait que l’Afrique et le monde font face à une augmentation des prix des produits alimentaires", a souligné le président Mutharika dimanche à Addis-Abeba, avant de passer la présidence de l’assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA au président équato-guinéen Obiang Nguema Mbasogo.

Il a rappelé aux dirigeants africains que l’organisation continentale avait produit, l’année dernière, un guide sur l’application de la vision de l’Afrique en matière de sécurité alimentaire en cinq ans.

Le guide décline les interventions politiques nécessaires pour obtenir des résultats concrets y compris le renforcement de l’accès aux semences à haut rendement et aux subventions des intrants par les paysans, la prise de mesures de stabilisation des marchés, la création de structures de motivation des producteurs, la gestion des importations de produits alimentaires et des programmes d’amélioration de la nutrition en faveur des couches les plus vulnérables de la population.

"Sans nourriture, nous ne pouvons pas continuer les opérations de maintien de la paix; sans nourriture nous ne pouvons pas entretenir nos forces de défense nationales; sans nourriture nous ne pouvons pas maintenir nos enfants à l’école; et sans nourriture nous ne pouvons pas avoir de la stabilité politique", a souligné le président Mutharika.

Le président malawite s’est engagé à continuer de défendre et de consacrer son énergie pour la réalisation de l’initiative pour "le panier de nourriture de l’Afrique", une nouvelle approche ciblée qui met l’accent sur l’agriculture et la sécurité alimentaire en tant que tremplin pour une croissance socio-économique durable.

Adoptée lors de la 15ème session ordinaire de l’assemblée de l’UA, l’année dernière, l’initiative nécessite un soutien en infrastructures de transport stratégiques, en développement énergétique et en atténuation et adaptation aux changements climatiques.

"Cette initiative est basée sur la reconnaissance des grands défis auxquels l’Afrique fait face pour produire assez de nourriture pour son peuple", a ajouté le président sortant de l’UA.

-0- PANA AR/VAO/LSA/TBM/IBA 30jan2011




30 janvier 2011 16:20:10




xhtml CSS