Le président de la Guinée Equatoriale plaide pour l'union et la solidarité des Africains

Malabo, Guinée Equatoriale (PANA) – Le chef de l’Etat de la Guinée Equatoriale et président en exercice de l'Union africaine (UA), Obiang Nguema Basogo, a exhorté jeudi à Malabo ses pairs africains à être plus unis et solidaires au moment de prendre des décisions importantes sur les problèmes qui affectent le continent.

Présidant l'ouverture du 17ème sommet ordinaire de l'UA, il a appelé les dirigeants africains à avoir foi en leurs principes et en leur passé historique commun “malgré la constitution hétérogène» de leurs cultures.

“L'Afrique doit se présenter aujourd'hui plus unie et plus solidaire au moment de prendre des décisions sur les problèmes importants qui affectent le continent”, a affirmé le président Nguema.

Il a souligné la particularité du sommet de Malabo, le premier du genre dans l'histoire de son pays.

«Il se tient à un moment critique pour l'Afrique, une situation qui teste notre unité et notre cohésion, la solidarité de nos Etats et le leadership de ses dirigeants”, a-t-il affirmé.

Le président Nguema a déclaré être conscient que les pays et les gouvernements africains sont très souvent «exposés aux pressions d'intérêts créés par d'autres pays et ambitions personnelles extra africaines liées à nos différences qui souvent minent la capacité de l'UA à résoudre avec efficacité les problèmes de notre continent”.

Dans ce sens, il a déploré le fait que les dernières décisions adoptées par le dernier sommet en janvier 2011, en matière de résolution des conflits “sont restées lettre morte et ont été complètement oubliées”.

«Pour cela, l'Afrique a été et est en train d'être remplacée par des agents extra-africains dans la résolution des problèmes qui affligent le continent, sans même aucune intention de dialoguer pour reconnaître et mesurer l'esprit et la volonté de l'Afrique”, a-t-il ajouté

Le président équato-guinéen s'est insurgé contre ce qu'il a appelé des “politiques d'imposition traduites par des interventions supposées humanitaires qui causent actuellement un fléau massif à l'humanité, avec les nombreuses victimes dont les enfants, les femmes, les déplacés et les destructions injustifiées des infrastructures”.

-0- PANA IZ/CJB/AAS/SOC 20juin2011

30 juin 2011 19:30:20




xhtml CSS