Le président de l'Union africaine appelle à "passer aux actes"

Banjul- Gambie (PANA) - – Le moment est venu de passer des incantations aux actes, a déclaré samedi à Banjul, la capitale gambienne, le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, qui assure la présidence en exercice de l’Union africaine, à l’ouverture du VIIème sommet de l’organisation panafricaine.
Le président de l’UA a notamment insisté sur le fait que le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) doit "cesser d’être un simple slogan pour devenir un programme pour le continent".
Dans le même ordre d'idées, M.
Sassou Nguesso a indiqué que chaque communauté économique régionale a été priée de choisir "un projet intégrateur incarnant la nouvelle volonté de donner au NEPAD un programme concret, rappelant avoir lancé dans ce sens un appel à tous les dirigeants africains en mai dernier.
M.
Sassou Nguesso s’est ainsi félicité du thème de ce sommet qui porte sur l’intégration et la rationalisation des communautés économiques régionales, ce qui traduit, selon lui, la volonté collective des pays membres de l’Union africaine d’engager le continent sur la voie de l’intégration économique.
Pour autant, le président de l’Union africaine note que le développement du continent africain est conditionné dans une large mesure par la paix.
C’est la raison pour laquelle, il estime que la recherche de la paix et de la sécurité reste le principal axe de la politique de l’Union africaine.
Parlant des conflits en Afrique, le président Sassou Nguesso note "des signaux positifs auxquels il est permis de s’accrocher", citant notamment le fait que le règlement de certains conflits est en bonne voie.
Aussi bien la situation en Côte d’Ivoire qu’en république démocratique du Congo, des feuilles de route ont été confectionnées et le processus suit son cours normalement, note le président de l’Union africaine, soulignant qu’au Darfour, un cadre de travail a été mis en oeuvre pour permettre une sortie de la crise.
Seule ombre au tableau, la situation en Somalie qu’il qualifie de tragique.
"Il est devenu urgent que nous apportions notre soutien au gouvernement de transition", souligne M.
Sassou Nguesso.
Le président de l’Union africaine n’a pas oublié aussi de mettre en exergue les pandémies comme le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme.
Il, à ce propos, réitéré l’appel lancé aux Etats pour qu’ils intensifient leurs efforts dans la lutte contre ces pandémies.
On rappelle que le VIIème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l'Union africaine prend fin dimanche.

01 juillet 2006 19:31:00




xhtml CSS