Le président centrafricain en réunion de concertation mardi avec les représentations de l'ONU

Bangui, Centrafrique (PANA) – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) et l’équipe-pays des Nations unies se réunissent, les 22 et 23 mars prochains, avec le président récemment élu en Centrafrique, Faustin Archange Touadéra, à l’occasion d’une session de partage d’informations, affirme un communiqué de la Minusca.

L’annonce de cette réunion de concertation a été faite mercredi au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca qui a indiqué que la rencontre vise à stimuler des débats autour des défis majeurs du pays, afin de construire un nouvel esprit de partenariat dynamique, mais aussi de formuler des recommandations dans le cadre des priorités des 100 premiers jours du mandat du nouveau président de la République centrafricaine.

Le communiqué rappelle, par ailleurs, que suite à l’annonce des résultats définitifs des élections par la Cour constitutionnelle lundi, une séance de travail entre l’Ane et le G8 s’est tenue pour examiner ensemble les modalités pratiques de la tenue du second tour des législatives, prévue pour le 27 mars 2016 et pour laquelle la commande de tous les documents électoraux n'a été lancée par l’Ane que le 15 mars.

Quant à la situation socio-politique sur le terrain, elle est marquée par le calme qui règne dans la capitale, "en dépit de quelques manifestations des étudiants de l’Université de Bangui", selon le porte-parole de la Police de la Minusca, le lieutenant Salifou Konseiga.

Par ailleurs, le porte-parole de la Force, le lieutenant-colonel Adolphe Manirakiza, rappelle, de son côté, la poursuite des patrouilles terrestres et aériennes, de jour comme de nuit, pour rassurer la population, indiquant que le service Génie de la Minusca poursuit la construction du pont Bria-Yallinga dont  26% des travaux sont déjà réalisés, ainsi que la réhabilitation de la route Bangassou-Bambari et des travaux de réhabilitation, notamment à Bria.

La conférence de presse hebdomadaire a également abordé le processus du Désarmement, Démobilisation, Réintégration (DDR) qui a permis à la Minusca de conduire une mission conjointe à Zere, afin de sensibiliser les acteurs à la base, particulièrement les combattants et les communautés locales, sur le programme du pré-DDR.

A Paoua, la Miusca et l’Oim ont mis en place les mécanismes de coordination pour lancer le programme de réduction de la violence communautaire (Cvr) dont l'objectif général consiste à prendre en charge les membres des différents groupes armés qui ne sont pas éligibles au programme national de DDR, ainsi que les membres de leurs communautés.
-0- PANA SSB/BEH/IBA 17mars2016

17 mars 2016 12:59:24




xhtml CSS