Le président burkinabè pour une industrialisation de l’agriculture

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a réaffirmé, lundi soir, la nécessité d’industrialiser le secteur de l’agriculture, qui contribue à près de 40% au Produit intérieur brut (Pib) et implique plus de 80% de la population active.

Dans un entretien accordé à la presse, lundi soir à l’aéroport international de Ouagadougou, M. Kaboré a déclaré qu’« il s’agit pour nous d’arriver à transformer les matières premières comme le coton, le sésame, etc. pour ajouter de la valeur. Dans ce domaine, il serait plus intéressant que nous puissions développer un certain nombre d’activités ».

M. Kaboré s’exprimait lundi soir à Ouagadougou, à son arrivée de Nairobi où il a pris part à la 6ème Conférence de Tokyo pour le développement en Afrique (TICAD) qui s’est tenue du  27 au 28 août 2016.  

Malgré son importance, le secteur de l’agriculture, qui emploie plus de 80% de la population active, reste confronté à d'énormes difficultés liées au manque d'équipements agricoles et de transformation industrielle.

« Dans ce domaine, il serait plus intéressant que nous puissions développer un certain nombre d’activités », a dit M. Kaboré, précisant que: « nous allons produire du coton. Nous le vendons en l’état alors que nous aurions pu faire de la filature qui nous permette d’améliorer le coût de notre participation sur le marché international ».
-0- PANA NDT/BEH/IBA 30août2016


30 august 2016 14:02:19




xhtml CSS