Le président burkinabè en route pour la 47ème session ordinaire de la CEDEAO à Accra

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le président intérimaire du Burkina Faso, Michel Kafando, va participer à la 47ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO ) qui se tient ce lundi et mardi à Accra au Ghana, a-t-on appris de sources officielles.

Selon un communiqué de la présidence du Faso, cette rencontre se penchera, entre autres, sur la situation politique et sécuritaire des Etats membres, particulièrement au Burkina Faso et en Guinée-Bissau, la présentation d’un Mémorandum sur ces Etats et l’examen du rapport intérimaire 2015 du président de la Commission de la CEDEAO.

Le Burkina Faso, pays membre de l’espace CEDEAO, a été ébranlé par une crise socio-politique en octobre 2014 face à la volonté de l’ex-président, Blaise Compaoré, de modifier la Loi fondamentale pour briguer un nouveau mandat.

La CEDEAO et plusieurs autres partenaires techniques et financiers ont joué un rôle  "important" qui a contribué à désamorcer cette crise.

Des élections présidentielle et législatives se dérouleront le 11 octobre prochain pour rétablir l’ordre constitutionnel, dans ce pays d’Afrique de l’Ouest de plus de 17 millions d'habitants.

Le président Michel Kafando a promulgué le 10 avril 2015 un nouveau code électoral qui rend "inéligibles" les personnes ayant "soutenu un changement inconstitutionnel portant atteinte au principe de l’alternance politique".

Les partisans de M. Compaoré avaient déposé une requête au niveau du Conseil constitutionnel qui l’a rejetée la semaine dernière pour "vice de forme".

Ils ont de ce fait annoncé qu’ils allaient saisir la Cour de justice de la CEDEAO dont est membre le Burkina Faso pour tenter de faire invalider la loi.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 18mai2015

18 mai 2015 10:11:02




xhtml CSS