Le président burkinabè dresse le bilan du Sommet de la CEDEAO

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a regagné Ouagadougou dimanche, après avoir pris part à Monrovia, au Liberia, à la 51ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui a porté à la tête de l'organisation le président togolais, Faure Gnassingbé.

Le président Kaboré a évoqué la présence à la rencontre du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, venu affirmer la volonté d’Israël de travailler avec l’Afrique et d’apporter son soutien dans la lutte contre le terrorisme, ainsi qu’un appui technologique dans des domaines tels que l’agriculture, la médecine, etc.  

Sur le plan économique, le chef de l'Etat burkinabè a souligné que l’analyse économique mettait en lumière "un ralentissement en Afrique de façon générale et plus particulièrement au sein de la CEDEAO où le taux de croissance du Produit intérieur brut a augmenté de 0,2 pc en 2016, alors qu’en 2015, il était 3,6 pc et qu'en 2014 il avait augmenté à 6 pc.

"Ce qui montre bien que dans la sous-région, nous sommes dans une situation de ralentissement général de l’économie", a-t-il dit, pointant du doigt la chute de prix du pétrole, notamment pour le Nigeria.

Selon lui, les chefs d’Etat ont aussi discuté des questions du "détournement effectué au niveau de la CEDEAO pour près de 8 millions de dollars par des agents indélicats".

Il a rassuré que l’Assemblée avait "demandé que des sanctions soient prises et qu’ils soient poursuivis également en justice pour les actes délictueux qu’ils ont eu à poser".
-0- PANA NDT/JSG/IBA 05juin2017

05 juin 2017 09:52:53




xhtml CSS