Le président Omar El Bechir attendu ce lundi à Abuja

  Khartoum- Soudan (PANA) -- Le président soudanais Omar El Bechir quitte Khartoum ce lundi pour Abuja où il s'entretiendra avec son homologue nigérian Olusegun Obasanjo sur la manière d'accélérer les négociations de paix en cours entre son gouvernement et les rebelles du Darfour, une région en proie à des troubles.
Dans la capitale fédérale nigériane, le chef de l'Etat soudanais et M.
Obasanjo, l'actuel président en exercice de l'Union africaine (UA) vont aussi passer en revue les préparatifs du prochain sommet de l'Union africaine qui se tiendra à Khartoum en janvier 2006.
Les autorités gouvernementales soudanaises avaient déclaré avant le démarrage de la septième série de négociations avec les rebelles du Darfour, qui se sont ouvertes le 29 novembre, qu'elles devaient être "concluantes" afin d'aboutir à un accord de paix global dans la région du Darfour ravagée par la guerre.
L'objectif de ces négociations de paix sous la médiation de l'UA à Abuja est de mettre fin à des années de conflit entre les forces gouvernementales de Khartoum et deux groupes rebelles, le Mouvement de libération du Soudan (SLM) et le Mouvement justice et égalité (MJE).
Selon Majzoob al-Khalifah Ahmed, le conseiller présidentiel et chef de la délégation gouvernementale soudanaise aux négociations de paix d'Abuja, MM.
El Bechir et Obasanjo vont aussi s'entretenir de questions d'un intérêt mutuel pour leurs deux pays.
M.
Ahmed a déclaré à la télévision nationale soudanaise Sudan TV et à Radio Omdurman que M.
El Bechir effectuera également une escale à Ouagadougou pour assister à l'investiture du président Blaise Compaoré réélu récemment.
L'agence soudanaise de presse (SUNA), citant un communiqué du porte-parole de la délégation gouvernementale aux négociations d'Abuja, Omer Adam Rahama, indique que les deux parties étaient tout près de passer un accord sur le partage des richesses.
   Le communiqué indique que le gouvernement et les représentants des groupes rebelles ont discuté de la mise en place d'un fonds de réhabilitation pour le Darfour, ajoutant que les progrès sur le partage des richesses étaient le résultat de discussions franches.
D'autre part, le porte-parole de l'UA aux négociations d'Abuja, Noureddine Mezni, a déclaré à SUNA que la commission sur le partage des richesses a adopté les articles 2 et 3 de son agenda, alors que plusieurs paragraphes sont toujours ouverts à d'autres discussions.
Le conflit au Darfour a éclaté en février 2003 quand les rebelles ont décidé de recourir aux armes pour lutter contre ce qu'ils ont appelé "la marginalisation politique et économique" de leur région par le gouvernement de Khartoum.

19 décembre 2005 13:28:00




xhtml CSS