Le président Muluzi du Malawi s'envole pour le Japon

Blantyre- Malawi (PANA) -- Le président Bakili Muluzi du Malawi s'est envolé dimanche pour le Japon où il va prendre part à la troisième Conférence de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD III).
S'exprimant peu avant son départ, M.
Muluzi a affirmé que le Japon comptait parmi un nombre restreint de nations développées ayant décidé d'aider l'Afrique alors que l'Europe et les Etats- Unis manifestaient peu d'intérêt à l'égard du continent à la fin de la guerre froide.
"Le Japon est un allié important pour l'Afrique", a tenu à souligner le chef de l'Etat malawite.
Tokyo a conçu la TICAD en 1993 après que les donateurs occidentaux eurent manifesté des signes de lassitude face aux problèmes africains à la suite de la chute du rideau de fer, indique un communiqué rendu public à Tokyo par le coordonnateur de la TICAD, Seigi Hinata.
Le Japon reste convaincu que le reste de la planète ne pourra pas prospérer tant que les problèmes économiques de l'Afrique ne seront pas résolus, estime M.
Hinata.
Pendant la TICAD II, tenue en 1998, le gouvernement nippon avait contribué pour 750 millions de dollars US en faveur de l'amélioration de l'éducation, de la santé et de l'eau potable en Afrique, a-t-il rappelé.
TICAD III, qui se tient à parti de lundi dans la capitale nipponne, prévoit la participation d'au moins 20 leaders africains, 38 donateurs, des pays asiatiques et 51 organisations internationales donatrices.
Elle a été conjointement organisée par le gouvernement japonais, le Programme des Nations unies pour le développement, la Coalition globale pour l'Afrique et la Banque mondiale.

28 Setembro 2003 20:12:00




xhtml CSS