Le président Gbagbo confirme la mort du ministre Boga Doudou

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- Le chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo a officiellement confirmé vendredi à Rome (Italie) la mort du ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et de la Décentralisation, Me Emile Boga Doudou, selon Patrick Achi, ministre ivoirien des Infrastructures, porte-parole du gouvernement, cité par radio Côte d'Ivoire.
L'intervention de M.
Achi qui a été retransmise en direct à 6 heures (GMT et locales) par la radio d'Etat fait état, par ailleurs, du retour impromptu à Abidjan, vendredi, du président Laurent Gbagbo dont l'audience avec le pape Jean-Paul II, prévue vendredi après-midi, a été finalement annulée.
Démentie à plusieurs reprises, durant toute la journée de jeudi, aussi bien par le Premier ministre Pascal Affi N'Guessan que par le ministre d'Etat chargé de la Défense et de la Protection civile Lida Moïse Kouassi, la mort du n°3 du gouvernement ivoirien vient ainsi confirmer la gravité de la situation que vit la Côte d'Ivoire depuis près de 36 heures.
Selon des sources dignes de foi, Me Emile Boga Doudou, considéré comme l'un des principaux piliers du régime du président Gbagbo, a trouvé la mort jeudi matin, au cours de l'attaque de sa résidence par des soldats mutins.
Ceux-ci auraient, pour la circonstance, fait usage de lance-roquettes qui auraient littéralement déchiqueté le tout- puissant ministre de l'Intérieur qui venait tout juste de rentrer de mission à Paris.
La mort de Me Boga, compagnon de la première heure du président Gbagbo, membre fondateur du Front populaire ivoirien (FPI, socialiste, au pouvoir), est intervenue quelques heures à peine après le déclenchement, dans la nuit de mercredi à jeudi, de la mutinerie de quelque 750 militaires des Forces armées nationales de Côte d'Ivoire (FANCI) qui devaient être démobilisés.

20 septembre 2002 13:39:00




xhtml CSS