Le patron du PAM attendu samedi au Swaziland

Mbabane- Swaziland (PANA) -- James Morris, envoyé spécial de l'ONU chargé de faire le point sur les besoins humanitaires en Afrique australe, est attendu samedi au Swaziland, où il va poursuivre sa mission d'évaluation de la famine dans la sous-région.
M.
Morris, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), devrait avoir des entretiens avec les représentants de l'ONU et des responsables du gouvernement du Swaziland sur le déficit alimentaire qui menace ce royaume d'un million d'habitants.
Le Swaziland a présentement besoin de plus de 80.
000 tonnes d'aide alimentaire pour nourrir plus de 180.
000 familles, a déclaré jeudi Ben Nsibandze, président du Groupe spécial contre les catastrophes nationales, au cours d'une conférence de presse.
Les chiffres précédents faisaient état de 144.
000 familles et le royaume n'avait besoin que de 40.
000 tonnes pour assurer la survie des familles frappées par la famine jusqu'à la prochaine récolte, attendue pour le mois d'avril de l'année prochaine.
Cependant, si la famine touche sévèrement les familles démunies, ce ne sont plus uniquement celles des zones rurales qui sont touchées, le phénomène s'étend également aux familles qui vivent dans les zones urbaines, a affirmé M.
Nsibandze.
Il a affirmé que la plupart des Swazis ont accepté les maïs génétiquement modifiés offerts par les Etats-Unis, adoptant ainsi une démarche contraire à celle des autres pays qui, selon les informations qui circulent, auraient refusé ces produits transgéniques.

12 septembre 2002 23:42:00




xhtml CSS