Le patron de la MINUAD à Doha pour les négociations de paix sur le Darfour

New York- Etats Unis (PANA) -- Le représentant spécial de la mission conjointe de l'UA/ONU au Darfour, le Pr.
Ibrahim Gambari, s'est envolé pour Doha, capitale du Qatar, pour prendre part au dernier tour des négociations de paix entre le gouvernement du Soudan et les groupes rebelles du Darfour, a révélé mardi un communiqué publié par l'ONU.
Le communiqué remis à la PANA indique que M.
Gambari aura des entretiens avec Djibril Bassolé, médiateur en chef de la mission conjointe et des membres du ministère qatari des Affaires étrangères, de hauts responsables du gouvernement du Soudan et des chefs rebelles du Darfour.
Les discussions prévues vont également porter sur les relations soudano- tchadiennes et par ailleurs sur la sécurité régionale, indique le communiqué.
Doha est devenue la ville hôte des négociations de paix entre le gouvernement soudanais et les mouvements rebelles du Darfour, depuis les dernières négociations de paix du 24 janvier.
Quatre jours après la reprise des négociations de Doha, rappelle-t-on, M.
Gambari a exhorté le gouvernement du Soudan et les groupes rebelles du Darfour à faire des concessions pour permettre de parvenir à la paix au Darfour.
Les deux parties ont continué à envoyer des négociateurs essentiels à Doha sur le processus de paix au Darfour, après plusieurs reports depuis leur dernière rencontre tenue en mai 2009.
Mais ni Khartoum, ni les groupes rebelles, ne semblaient prêts pour des négociations directes comme prévues et se tournaient, en lieu et place, vers des négociations séparées avec des médiateurs.
La MINUAD avait pris le 31 décembre 2OO7 le relais de la mission de l'Union africaine de maintien de la paix au Soudan (AMIS).
Cette année, la mission doit terminer son déploiement et augmenter le volume de la force de maintien de la paix à 26.
000 soldats, policiers et personnel civil.
Cependant, la PANA a appris que le président tchadien Idriss Déby Itno, a exhorté mardi les groupes rebelles dans la région agitée du Darfour, située à l'ouest du Soudan à abandonner la violence.
Il a en outre déclaré que les discussions de paix actuellement en cours à Doha, au Qatar, sont la tribune idéale pour résoudre le conflit au Darfour.
M.
Déby a lancé cet appel à Khartoum lors de la rencontre entre les politiciens soudanais et les représentants de la communauté tchadienne au Soudan.
Le président soudanais Omar Al-Bashir a participé à la rencontre à côté du président tchadien.
Un communiqué publié par la MINUAD cite le président Déby.
"La crise au Darfour ne sera pas résolue par les armes", a-t-il déclaré, lançant un appel urgent aux groupes armés au Darfour à mettre un terme aux hostilités.
Le président tchadien a ensuite demandé au gouvernement du Soudan de faire preuve de "grande flexibilité" au cours des négociations de paix.

09 février 2010 19:52:00




xhtml CSS