Le patron de l'ONU se félicite de la diplomatie préventive africaine

Addis-Abéba- Ethiopie (PANA) -- Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué les dirigeants africains pour leurs efforts visant à empêcher les conflits de s'aggraver sur le continent, à l'ouverture ce lundi du sommet sur le renforcement de l'organisation continentale.
M.
Ban, qui a fait un compte-rendu de sa récente visite dans la Bande de Gaza au Proche-Orient pour constater son état de dévastation, a déclaré que les initiatives régionales prises par les dirigeants africains pour résoudre les conflits étaient les bienvenues.
Le Secrétaire général de l'ONU a averti le gouvernement soudanais de cesser ses attaques contre les positions rebelles au Darfour et a demandé aux factions rebelles du Darfour de renoncer au contrôle de certaines régions, en soulignant que les initiatives de paix régionales en Afrique étaient plus fructueuses.
"L'ONU se félicite particulièrement des diverses initiatives régionales en Afrique qui sont potentiellement plus efficaces que la diplomatie préventive menée à partir de New York", a déclaré M.
Ban.
"Ces initiatives régionales n'ont pas seulement le privilège de la priorité mais également celui d'une plus grande appartenance et de la responsabilité d'une application effective", a déclaré le patron de l'ONU aux dirigeants africains.
Le sommet de l'Union africaine, officiellement ouvert ce lundi, va discuter des infrastructures comme moyen de renforcer l'unité économique et politique de l'Afrique.
Les dirigeants africains ont réussi à obtenir un accord au Zimbabwe pour empêcher l'aggravation de la crise politique dans ce pays.
Le patron de l'ONU tout en indiquant que l'accord de partage du pouvoir au Zimbabwe restait fragile a estimé qu'il s'agissait une initiative positive.
Il a également félicité les dirigeants africains pour leurs efforts en direction de la stabilisation de la Somalie déchirée par la guerre, qui selon lui, donnaient aussi des résultats et il a annoncé le déploiement de troupes de l'ONU dans ce pays.
Cette annonce a confirmé le projet de déploiement d'une force de maintien de l'ONU plus forte en Somalie, qui a été accepté en principe mais attend une confirmation finale de la Grande-Bretagne.
M.
Ban a indiqué que la nouvelle mission de l'ONU en Somalie remplacerait le Mission de l'Union africaine (AMISOM), en ajoutant que la force de l'ONU absorberait les troupes de l'AMISOM actuellement sur le terrain.
Il a salué l'élection du nouveau président somalien, Cheikh Charif Ahmed, en déclarant qu'elle était annonciatrice d'un règlement politique de la crise en Somalie.
"Nous avons tous beaucoup travaillé pour arriver où nous en sommes, mais il reste encore beaucoup à faire pour alléger les souffrances des Somaliens.
Le peuple somalien doit tirer parti de cet excellent départ à Djibouti pour établir un véritable pacte politique et social national", a-t-il souligné.
Les dirigeants africains ont accueilli en héros le nouveau président somalien pour son premier sommet de l'Union africaine, quelques heures après son élection et sa prestation de serment à Djibouti, samedi.

02 février 2009 15:56:00




xhtml CSS