Le panel de l'UA recommande une approche inclusive au Darfour

Addis Abebba- Ethiopie (PANA) -- Le panel de haut niveau de l'Union Africaine sur le Darfour (AUDP) a recommandé à l'organe continental d'intégrer une approche inclusive dans ses efforts pour résoudre le conflit au Soudan.
En remettant jeudi, dans la capitale éthiopienne, le rapport au président de la commission de l'UA, Jean Ping, le président de l'AUDP et ancien président de l'Afrique du Sud, Thabo Mbeki, a affirmé que des leçons pourraient être tirées de l'expérience des intervenants basés au Darfour, au Soudan et dans le reste du monde pour résoudre les conflits lancinants dans cette région.
M.
Mbeki a affirmé que le travail effectué par le panel représente le processus d'inclusion le plus large parmi toutes les consultations déjà menées pour faciliter la résolution du conflit au Darfour.
" Le rapport du panel doit être examiné par le Conseil de paix et sécurité (CPS) de l'UA avant d'être présenté au conseil de sécurité de l'ONU.
L'AUPD a été mandaté pour examiner en détails la situation au Darfour et soumettre des recommandations sur la meilleure manière de combattre l'impunité et gérer effectivement et globalement les problèmes de responsabilité et les questions relatives à la paix, la réconciliation et le rétablissement des liens entre les parties en conflit.
Les membres de l'AUPD ont été désignés en juillet 2008 à la suite d'une décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) sur la formation du panel.
Cette décision avait été approuvée par la suite par la 12éme session ordinaire de l'Assemblée de l'Union en février 2009.
En plus de Thabo Mbeki, les autres membres sont: Pierre Buyoya, ancien président du Burundi, Général Abdulsalami Abubakar, ancien chef de l'Etat du Nigeria , un autre nigérian, Alhaji Kabir A.
Mohammed, ancien conseiller et ancien envoyé spécial de l'ancien président Olusegun Obasanjo pour le procès des suspects de crimes de guerre et de violations des droits de l'homme au Darfour, Florence Ndepele Mwachande Mumba (Zambie), Juge à la Cour suprême, Ahmed Maher El Sayed, ancien ministre des Affaires étrangères d'Egypte et Rakiya Abdillahi Omaar (Somalie), Directrice de African Rights.

08 octobre 2009 17:18:00




xhtml CSS