Le nouveau cabinet somalien attendu à Mogadiscio

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le nouveau cabinet somalien nommé dans le Djibouti voisin vendredi, doit rentrer au pays, à la ville instable de Mogadiscio, samedi, pour commencer à remettre le pays sur les rails après des années de turbulence, a déclaré une source onusienne.
Le nouveau cabinet somalien, qui a réservé la plupart des postes de responsabilité et d'influence aux alliés du président Sheikh Sharif Ahmed et à ses alliés dans l'Alliance pour la re-libération de la Somalie (ARS), va diriger le gouvernement au pays.
Le Parlement démesuré de plus de 500 membres devrait déménager ce week-end de Djibouti, où il est resté ces derniers mois pour discuter de la formation d'un nouveau gouvernement d'unité nationale et de ses organes.
Le président Ahmed Sharif, leader de l'ARS et son nouveau Premier ministre, Omar Abdi Rashid Sharmake, ont complété le processus de formation du gouvernement d'unité nationale avec des membres du Gouvernement fédéral de transition (TFG) qui était au pouvoir dans le pays.
Le TFG a perdu les élections à Mogadiscio au profit de l'ARS, composé principalement des anciens membres du groupe modéré d'Islamistes somaliens, qui ont dirigé la coalition appelée Union Suprême du Conseil des Tribunaux Islamistes de Somalie avant l'invasion éthiopienne.
L'Ethiopie a favorablement accueilli l'élection du nouveau gouvernement islamiste à Mogadiscio et déclaré qu'elle attendait des demandes précises du nouveau gouvernement sur la nature de l'assistance dont il a besoin pour mener à bien les affaires dans ce pays de la Corne de l'Afrique.
L'Envoyé spécial de l'ONU, Ahmedou Ould Abdallah, a approuvé la formation du nouveau cabinet, disant qu'il rassemblait tous les principaux alliés et éléments de la Somalie.
"Je me félicite que le Premier ministre ait choisi un Gouvernement d'unité nationale tel que le précise l'Accord de Djibouti du 18 août 2008", a déclaré l'envoyé de l'ONU.
"Il est encourageant de voir des membres du Gouvernement fédéral de transition original à côté de nouveaux visages venant de ce qui était l'Alliance pour la Re-libération de la Somalie.
Ce cabinet est une combinaison saine d'expériences et de jeunesse, et je l'approuve", a-t-il ajouté.
M.
Ould-Abdallah a déclaré qu'il était heureux que le gouvernement retourne à Mogadiscio ce week-end pour commencer à travailler à atténuer les difficultés de leurs compatriotes.
La Somalie n'a pas eu de gouvernement stable au cours des 18 années écoulées.
Il y a eu 16 différentes tentatives pour former un gouvernement stable pour le pays.
Le TFG a été formé à Nairobi après deux années de pourparlers minutieux, mais n'est pas parvenu à contrôler ses querelles internes.
Le gouvernement éthiopien a envoyé des troupes pour aider le TFG à prendre la capitale, en repoussant les membres des groupes islamistes modérés qui contrôlaient Mogadiscio.
Le groupe a fui vers Djibouti où il a ouvert des pourparlers avec le gouvernement sur les voies de résolution de la crise politique dans le pays.
Le nouveau cabinet conjoint comprend des membres du TFG et de l'ARS qui vont former un conseil de sécurité nationale conjoint.

21 février 2009 18:13:00




xhtml CSS