Le monde entier a rendez-vous en Afrique du Sud pour les funérailles de Mandela

Johannesbourg, Afrique du Sud (PANA) - L'Afrique du Sud se prépare pour les moments les plus forts de son histoire depuis que Nelson Mandela, sous les yeux de la communauté internationale toute entière, avait prêté serment en 1994 à l'Union Buildings pour devenir son premier président démocratiquement élu et un phare pour l'ensemble de l'humanité.

Près de 20 ans plus tard, le colosse s'apprête à retourner à l'Union Buildings, cette fois-ci dans un cercueil après avoir accompli sa tâche et fait respecter son pays, autrefois terre d'apartheid, à travers le globe.

Le programme de deuil débute ce mardi par une messe officielle au stade FBN de Soweto - qui a accueilli le match d'ouverture et la finale de la Coupe du monde 2010 - où Mandela a fait sa dernière apparition publique.

Environ 100 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus et les avions qui les transportent ont continué à atterrir à l'aéroport international OR Thambo et Lanseria Airport, mais aussi à la base militaire de Waterkloof à Pretoria.

"Le monde entier se donne rendez-vous en Afrique du Sud", a déclaré lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Clayson Monyela, lors d'un briefing à la presse.

Le président Jacob Zuma s'exprimera devant  80.000 personnes et le monde entier.

D'autres personnalités prendront la parole dont le président américain Barack Obama, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ainsi que la présidente brésilienne, Dilma Rousseff.

Quatre petits-enfants de Mandela s'exprimeront également au nom de la famille.

Le programme de funérailles d'une semaine s'achève dimanche avec l'inhumation dans son village natal de Qunu, au Cap Oriental.

Avant son inhumation, la dépouille de Mandela sera exposée durant trois jours, à partir de mercredi, à l'Union Buildings, siège du gouvernement, à Pretoria.
-0- PANA CU/SEG/NFB/JSG/IBA 10dec2013

10 décembre 2013 10:09:32




xhtml CSS