Le ministre congolais des AE évoque les enjeux du sommet afro-arabe

Syrte- Libye (PANA) -- Le ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération, Basile Ikouebe, a soutenu dimanche à Syrte que le sommet afro-arabe est une opportunité idoine sur la voie de l'établissement d'un partenariat fructueux et stratégique entre l'Afrique et le monde arabe.
S'exprimant au cours d'un entretien avec la PANA, il a rappelé que depuis le premier sommet afro-arabe, en 1977 au Caire, l'Afrique a réussi à sceller des partenariats avec l'étranger, notamment l'Union européenne, l'Inde et la Chine et aspire à renforcer ses relations de coopération avec le monde arabe.
"Ce sommet vient à point nommé dans la mesure où il permettra de corriger une lacune qui n'a que trop duré.
Il était temps pour que l'on puisse œuvrer dans le but de bâtir un partenariat stratégique au service de nos intérêts mutuels", a déclaré M.
Ikouebe.
Selon lui, le sommet afro-arabe se tiendra régulièrement tous les trois ans pour évaluer les étapes franchies dans le cadre de leur coopération, ajoutant que les deux parties sont appelées plus que jamais à déployer davantage d'efforts afin d instaurer un partenariat qui leur sera bénéfique et pourra améliorer la situation des populations des deux régions, en particulier l'Afrique.
Il a indiqué qu'à l'issue du sommet de Syrte, un mécanisme de suivi efficace sera mis sur pied pour faire le point sur les avancées, les points forts et les faiblesses du partenariat afro-arabe, dans le but de transcender les entraves et explorer les meilleures opportunités de coopération.
M.
Ikouebe a émis le souhait de voir le sommet afro-arabe couronné de succès et être au diapason des aspirations des peuples arabes et africains.
Le deuxième sommet afro-arabe s'est ouvert dimanche à Syrte, dans le centre de la Libye, en présence d'une trentaine de chefs d Etat et de gouvernement.

10 octobre 2010 15:11:00




xhtml CSS