Le lavage des mains est une arme redoutable dans la lutte contre le virus d'Ébola (Unicef)

Dar es-Salaam, Tanzanie (PANA) - Au moment où le monde célèbre la 7ème journée mondiale consacrée au lavage des mains, l'Unicef a déclaré que la lutte contre le virus d'Ébola a montré une fois de plus l'importance de la pratique du lavage des mains dans la prévention des maladies.

"Le lavage des mains avec du savon est l'un des' vaccins' les plus efficaces et les moins coûteux contre les maladies virales, de la grippe saisonnière au rhume ordinaire", a indiqué Sanjay Wijesekera, directeur des programmes mondiaux d'eau, d'hygiène et de propreté au niveau de l'Unicef (Wash).

"Nos équipes sur le terrain en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée sont en train de souligner aux populations l'importance de la pratique du lavage des mains comme partie intégrante d'un paquet de mesures requises pour combattre la propagation du virus d'Ébola. Ce n'est pas un luxe, mais un moyen de défense additionnel qui est moins coûteux et très disponible", a-t-il ajouté.

L'Unicef a été à l'avant-garde en menant des campagnes de sensibilisation sur le virus d'Ébola dans les pays affectés, œuvrant inlassablement sur le terrain  pour contrer les idées fausses véhiculées à l'endroit de la maladie et qui exposent beaucoup de gens à des risques potentiels.

L'agence onusienne a également procédé à la distribution de fournitures telles que des gants, de l'eau de javel, de même que 1,5 million de barres de savon rien qu'en Sierra Leone, et d'autres millions supplémentaires de savon en Guinée et au Liberia.

"C'est clair que ce n'est pas une mince affaire, et il va falloir une implication de toute la communauté internationale pour stopper la progression de cette maladie d'Ébola", a indiqué Wijesekera.

" Mais il est important de dévoiler les mesures à entreprendre dans les endroits qui sont les plus touchés par la maladie, même si l'aide internationale continue de parvenir. Le lavage des mains est l'une de ces mesures à prendre dans la lutte pour endiguer l'épidémie d'Ébola", a souligné M. Wijesekera.

Hormis l'épidémie d'Ébola, les chiffres publiés récemment par l'Unicef et l'Oms ont montré qu'en 2013, plus de 340 000 enfants âgés moins de cinq ans- environ 1000 enfants par jour- mouraient de maladies diarrhéiques du fait du manque d'eau potable, d'assainissement et d'hygiène fondamentale.

Au moment où la réponse face au virus Ébola est à son plus grand niveau dans les services de santé des pays affectés, la pratique du lavage des mains est de plus en plus importante pour chasser ces maladies courantes.

Les célébrations de la journée mondiale consacrée au lavage des mains sont des occasions qui permettent de mettre l'accent sur le rôle du lavage des mains avec du savon dans la prévention des maladies ordinaires mais potentiellement mortelles telles que la diarrhée, et beaucoup de pays, à travers le monde, profitent de cette journée pour organiser des activités visant à promouvoir la pratique du lavage des mains.

Selon l'Unicef, beaucoup d'événements majeurs et des festivités étaient prévus dans plusieurs pays pour la célébration de cette journée, dont une campagne médiatique nationale au Mali avec des distributions de savon dans des dizaines d'écoles du pays.

-0- PANA AR/BAD/BEH/SOC 15 octobre 2014

15 octobre 2014 18:32:25




xhtml CSS