Le gouvernement soudanais méfiant sur le rôle du SPLM au Darfour

Khartoum- Soudan (PANA) -- Le gouvernement soudanais a exprimé des doutes sur l'impartialité du Mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM) dans le cadre de sa médiation auprès des rebelles du Darfour.
Selon le Dr Mustafa Osman Ismail, Conseiller spécial du président soudanais Omar el-Béchir, le SPLM, qui est dirigé par Salva Kiir, dissimule des informations concernant l'invitation qu'il a faite aux rebelles à se rendre dans la ville du Juba dans le Sud-Soudan.
Il y a deux semaines, les leaders du SPLM ont annoncé avoir invité la plupart des mouvements rebelles du Darfour à se rencontrer à Juba afin de présenter une délégation commune aux négociations de paix avec le gouvernement soudanais.
"Nous avons des doutes, parce qu'à chaque fois que nous demandons aux responsables du SPLM de nous expliquer leur rôle auprès des rebelles, ils ne nous donnent pas de réponses claires", a déclaré le Dr Ismail.
Il a indiqué que Khartoum ne faisait pas confiance au rôle du SPLM sur cette question et soupçonnait le mouvement d'une certaine forme de "conspiration", sans donner plus de précision.
Au moins deux principaux groupes rebelles ont boycotté les négociations de paix en cours en Libye, ce qui compromet leur aboutissement.
Des représentants de l'Union africaine et de l'ONU s'efforcent de faire venir ces groupes rebelles récalcitrants à la table des négociations.
Depuis que la crise a éclaté en 2003 dans le région occidentale soudanaise du Darfour, environ 200.
000 personnes ont été tuées et deux millions d'autres déplacées.

03 décembre 2007 14:31:00




xhtml CSS