Le gouvernement invité à évacuer les ressortissants nigérians de Côte d'Ivoire

Lagos, Nigeria (PANA)   - Un groupe de défense des droits de l'Homme du Nigeria a demandé au gouvernement fédéral d'évacuer les ressortissants nigérians de Côte d'Ivoire où certains Nigérians auraient été tués au début de cette semaine dans ce pays en proie à des troubles.

"Nous sommes attristés d'apprendre que des Nigérians ont été tués par des membres renégats des forces armées ivoiriennes fidèles au président sortant Laurent Gbagbo, a déclaré l'Association des écrivains pour les droits de l'Homme du Nigeria (HURIWA), dans un communiqué.

"Ces assassinats sont répréhensibles, méprisables et injustifiés. Nous appelons par la présente le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies à ouvrir immédiatement une enquête sur ces graves violations des droits humains, dont plusieurs cas d'exécutions extra-judiciaires commises par des soldats en Côte d'Ivoire sur l'ordre du président harcelé Laurent Gbagbo dans sa tentative désespérée de conserver le pouvoir par tous les moyens", souligne le communiqué.

Le Nigeria, qui préside actuellement la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), est en première ligne des efforts déployés actuellement par l'organisation pour pousser M. Gbagbo à se retirer en faveur du vainqueur reconnu du deuxième tour de l'élection présidentielle du 28 novembre, Alassane Ouattara.

La CEDEAO a menacé de faire usage de la force militaire pour déloger Laurent Gbagbo, s'il refusait de se retirer.
-0- PANA SEG/FJG/JSG/IBA 21jan2011

21 janvier 2011 09:13:05




xhtml CSS