Le gouvernement burkinabè rappelle l’interdiction de ventes d’articles militaires aux civils

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le ministère burkinabè en charge de la Sécurité a rappelé, mardi, la mesure d’interdiction de vente d’articles militaires aux populations civiles au moment où le pays vit sous la menace terroriste.

Dans un communiqué, le ministère rappelle aux commerçants qui s’adonnent à la vente d’articles militaires à des personnes civiles que l’activité « est strictement interdite sur toute l’étendue du territoire national et que les acteurs s’exposent à des sanctions ».

Selon le ministère de la Sécurité, sur le marché burkinabè, l’on retrouve des ceinturons, des rangers, des tenues militaires et des fourreaux de pistolet de guerre « sans qu’aucune précaution ne soit prise pour s’assurer que leurs clients appartiennent aux forces de défense et de sécurité».

Le ministère a justifié cette décision par la menace terroriste et la recrudescence des actes de banditisme au Burkina Faso.
-0-PANA NDT/BEH/IBA 24avr2018

24 april 2018 13:05:42




xhtml CSS