Le gouvernement annonce des mesures en faveur de la presse

Praia- Cap-Vert (PANA) -- Le gouvernement du Cap-Vert a exhorté jeudi les journalistes des organes de la communication sociale du pays à s'organiser pour mieux défendre leurs intérêts.
Dans une note diffusée à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le secrétaire d'Etat adjoint au Premier ministre, M.
Jorge Tolentino Araujo, a rappelé que le Cap-Vert a "déjà fait des pas importants vers la liberté de la presse", à travers notamment la création de mécanismes légaux en vue de favoriser la diversification des sources d'information.
Le nouveau gouvernement mis en place depuis le 1er février, prendra des mesures très prochainement pour créer les meilleures conditions permettant l'exercice "salutaire" du journalisme au Cap-Vert, indique M.
Arujo.
L'Etat a promis d'améliorer les conditions techniques et matérielles pour que les émissions de la radio et de la télévision publiques puissent être captées partout dans l'archipel.
Il prévoit également de renforcer l'Agence de presse capverdienne (INFORPRESS) pour lui permettre de devenir une source d'information crédible pour toutes les entreprises de presse du pays et les capverdiens établis à l'étranger.
La Journée mondiale de la liberté de la presse a été marquée au Cap-Vert par des débats sur l'état de la communication sociale dans le pays.
Une journée de réflexion sur la liberté de la presse a été organisée mardi avec la participation du Premier ministre, M.
José Maria Neves, des membres du gouvernement, des députés, des dirigeants des médias publics et privés, des journalistes et autres professionnels du secteur.

04 mai 2001 07:53:00




xhtml CSS