Le général Yacoubou Gowon élu président des sages de la CEDEAO

Niamey- Niger (PANA) -- L'ancien président du Nigeria, le général Yacoubou Gowon a été élu président du Conseil des sages de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à l'issue de la première réunion de cette instance, mercredi dans la capitale nigérienne.
Le Conseil des sages de la CEDEAO a été créé aux termes de l'article 17 du protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion et de règlement des conflits, de maintien de la paix et de sécurité.
Il s'agit d'un organe de la Communauté dont les membres doivent user de leurs bons offices et jouer le rôle de médiateurs, de conciliateurs et de facilitateurs.
Dans son nouveau rôle, le général Gowon est assisté du nigérien Idé Oumarou, ancien secrétaire général de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) et de Mme Alimata Salembéré du Burkina Faso, respectivement comme premier et deuxième vice-président du Conseil.
Durant trois jours, les membres du Conseil ont eu à examiner la situation sécuritaire de la sous-région africaine, la mise en oeuvre de toutes dispositions contenues dans le protocole relatif au mécanisme de la prévention, de gestion et de règlement des conflits en Afrique.
En ce qui concerne la situation sécuritaire, le Conseil a exprimé sa préoccupation face à la crise qui secoue un certain nombre d'Etats.
Il a, à cet égard, salué les efforts déployés par la CEDEAO en vue de prévenir et de gérer les conflits dans la sous-région et s'est engagé à tout mettre en oeuvre pour appuyer ces efforts.
Au cours d'une conférence de presse donnée à l'issue de la session, le président du Conseil des sages a demandé aux différents gouvernements de la Communauté ouest africaine de déployer des efforts pour arrêter la prolifération des armes et cultiver et entretenir le dialogue dans toute situation.
A l'ouverture, lundi, des travaux du Conseil, le président du Niger, M.
Mamadou Tandja, avait réaffirmé sa ferme conviction que cette instance saura très vite s'organiser pour répondre efficacement en tout lieu et en toute circonstance aux différentes sollicitations de la CEDEAO, et ce de manière neutre et impartiale.
"Vous constituez assurément un bon exemple d'intégration africaine.
Vous êtes invités à user de votre grande expérience pour jouer le rôle de médiateurs, de conciliateurs et d'arbitres", avait dit en substance le président nigérien.

05 juillet 2001 15:36:00




xhtml CSS