Le directeur général de la BADEA entame une visite au Burundi

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Abdelaziz Khelef, est arrivé ce lundi à Bujumbura, la capitale du Burundi, en provenance du Rwanda, dans le cadre d’une tournée africaine d'une semaine, indique un communiqué de l'institution de financement parvenu à la PANA ce jour.
Durant sa visite, le directeur général sera reçu, entre autre, par le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza et d’autres membres du gouvernement en relation avec les opérations financées par la BADEA au Burundi.
Les entretiens du directeur général de la BADEA avec les hauts responsables porteront sur la revue de l’état actuel de la coopération entre le Burundi et la Banque et ses perspectives d'avenir.
Le total de l’aide de la BADEA en faveur de la République du Burundi a atteint 52,92 millions de dollars US pour le financement de 12 opérations.
Par ailleurs, le volume total des financements approuvés par la Banque depuis 1975 à fin mars 2009 en faveur des pays africains bénéficiaires a atteint le montant de 3627,512 millions de dollars US.
Ces allocations ont permis de financer 460 projets et 447 opérations d’assistance technique.
Les interventions de la Banque en Afrique couvrent 43 pays et certaines organisations régionales.
Au niveau sectoriel, les financements de la BADEA ont été diversifiés et ont couvert les secteurs des infrastructures, de l’agriculture (production animale et végétale), du développement rural (électrification et approvisionnement en eau potable), de l'énergie, de l'industrie et du secteur social.
Quant aux opérations d’assistance technique, elles sont allouées depuis 1995 sous forme de dons non remboursables.
La politique de la BADEA en matière de sélection et choix des projets à financer, consiste à opter pour ceux qui permettent d’améliorer les conditions de vie des populations, de réduire la pauvreté, en particulier en milieu rural et à soutenir la participation de la femme au développement.
La BADEA s'intéresse aussi aux projets liés à la protection de l’environnement et à la lutte contre la désertification.
Afin de tenir compte de la situation économique difficile des pays africains bénéficiaires de son intervention, la BADEA a aussi substantiellement augmenté le taux de concessionnalité de ses financements.
Après le Rwanda et la Burundi, le directeur général de la BADEA se rendra au Mali.

04 mai 2009 10:22:00




xhtml CSS