Le directeur général de la BADEA attendu en visite au Bénin

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Abdelaziz Khelef, est attendu le 7 juillet à Cotonou, à la tête d'une délégation de la BADEA, dans le cadre d'une tournée sous- régionale au Ghana, où il prend part au 9ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine, au Togo et au Bénin.
Durant son séjour dans la métropole béninoise, M.
Khelef devrait notamment s'entretenir avec le président Boni Yayi et plusieurs membres du gouvernement béninois, dont le ministre d'Etat, chargé de l'Economie, de la Prospective, du Développement et de l'Evaluation de l'action publique, ainsi que d'autres ministres et responsables en relation avec les opérations financées par la BADEA au Bénin.
Les entretiens du directeur général de la BADEA avec les hauts responsables béninois porteront sur la revue de l'état actuel de la coopération entre le Bénin et la Banque et ses perspectives d'avenir.
A ce titre, un accord de prêt d'un montant de 10 millions de dollars US sera signé au cours de cette visite pour financer un projet de protection de la côte à l'est de la ville de Cotonou visant à protéger les bâtiments et infrastructures sociales et économiques situés dans cette zone menacée par l'érosion.
Les courants marins de l'océan Atlantique touchent fortement le front de mer du Bénin.
Ces impacts se sont accentués et accélérés depuis la construction du port de Cotonou, ce qui a eu pour effet de déplacer le phénomène d'érosion vers le port et donc vers la côte non protégée.
Le total de l'aide de la BADEA en faveur du Bénin a atteint 122,105 millions de dollars américains pour le financement de 27 opérations, en plus d'un montant d'environ 2,6 millions de dollars US représentant la contribution de la BADEA à l'allègement du poids de la dette de ce pays dans le cadre de l'initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE).
Par ailleurs, le volume total des financements approuvés par la Banque depuis 1975 à fin juin 2007 en faveur des pays africains bénéficiaires a atteint le montant de 3.
315,982 millions de dollars US.
Ces allocations ont permis de financer 421 projets, 396 opérations d'assistance technique, 14 opérations d'aide d'urgence au profit de certains pays touchés par la sécheresse et la désertification.
Les interventions de la Banque en Afrique couvrent 43 pays et certaines organisations régionales.
Au niveau sectoriel, les financements de la BADEA ont été divers et ont couvert les secteurs des infrastructures, de l'agriculture (production animale et végétale), du développement rural (électrification et approvisionnement en eau potable), de l'énergie, de l'industrie et du secteur social.
La politique de la BADEA, en matière de sélection et choix des projets à financer, consiste à opter pour ceux qui permettent d'améliorer les conditions de vie des populations, de réduire la pauvreté, en particulier en milieu rural et à soutenir la participation de la femme au développement.
La BADEA s'intéresse aussi aux projets liés à la protection de l'environnement et à la lutte contre la désertification.
Afin de tenir compte de la situation économique difficile des pays africains bénéficiaires de son intervention, la BADEA a aussi substantiellement augmenté le taux de concessionnalité de ses financements.

03 juillet 2007 13:09:00




xhtml CSS