Le directeur exécutif du PAM en visite jeudi au Cameroun

Yaoundé- Cameroun (PANA) -- Le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), James T.
Morris, est attendu au Cameroun jeudi pour une visite de travail de deux jours, a appris la PANA de source officielle à Yaoundé, la capitale du pays.
Au cours de cette visite, M.
Morris sera reçu en audience par le Premier ministre camerounais, Peter Mafany Musonge, et aura des entretiens avec des membres du gouvernement pour une revue des activités en cours dans la région Afrique centrale, axées sur l'éducation de base et l'appui nutritionnel aux groupes les plus défavorisés, a-t-on indiqué de même source.
Pendant ces échanges, une attention particulière sera portée sur les opérations humanitaires en République centrafricaine (RCA) en faveur des victimes des conflits, ainsi qu'aux opérations d'assistance aux réfugiés au Cameroun et au Tchad, apprend-on encore.
La moitié des ressources du PAM dans les six pays de la région - Bénin, Cameroun, Ghana, RCA, Sao Tomé et Principe - est investie dans le domaine de l'éducation de base, afin d'atteindre cet objectif de développement du millénaire à l'horizon 2015, dont bénéficieront près d'un demi million d'enfants cette année.
En 2002, le PAM estimait à quelque 900.
000 le nombre de personnes ayant obtenu de l'aide alimentaire dans la région, pour une valeur de 10 millions de dollars américains.
Dans le même temps, près de 280.
000 femmes et hommes des communautés rurales ont bénéficié d'une assistance dans la création, la gestion et le maintien des actifs productifs durables.
Pour la période 2000-2007, l'intervention du PAM dans la région se chiffre à un peu plus de 845 millions de dollars, notamment dans les domaines de l'éducation primaire et de l'assistance aux groupes vulnérables, de la sécurité alimentaire, de la réhabilitation et de l'éducation nutritionnelle ou encore de l'assistance aux populations victimes de conflits.
Au Cameroun, plus particulièrement, l'aide du PAM a permis en 2002, à plus de 125.
000 enfants de prendre un repas chaud à l'école, et à 10.
000 filles de recevoir des rations à emporter pour encourager les parents pauvres à envoyer leurs enfants à l'école et à les y maintenir, a indiqué le bureau du PAM à Yaoundé.

07 mai 2003 15:19:00




xhtml CSS