Le directeur exécutif de l'ONUSIDA plaide pour la production des ARV en Afrique

Lomé, Togo (PANA) - Le directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a plaidé, mercredi, devant le 16ème sommet de l'UEMOA, à Lomé, pour la production des anti-rétro-viraux (ARV) en Afrique, afin de rendre les médicaments contre le SIDA accessibles aux malades et de booster le secteur de fabrication des médicaments sur le continent africain.

M. Sidibé estime qu'il est temps pour le continent de négocier de solides partenariats avec les pays émergents  - Inde, Brésil - pour avoir en charge la production des ARV à utiliser par les malades du SIDA en Afrique.

Selon lui, Il s'agit d'un secteur porteur qui peut rapporter d’ici 2015 mille milliards de dollars américains, alors que l’Afrique ne représente de 1 pc de ce marché.

Neuf millions de malades du SIDA doivent bénéficier des ARV, alors que seulement moins de six millions y ont accès, a souligné M. Sidibé.

90 pc des malades utilisent des médicaments produits en Inde, ce qui constitue un manque à gagner pour le continent, a indiqué Michel Sidibé, qui doit créer un tissu industriel pour produire des médicaments contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose.

Le directeur exécutif de l’ONUSIDA est intervenu sur la question devant le 16ème sommet de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), tenu dans la capitale togolaise, profitant de la présence de plusieurs chefs d’Etat de la sous-région ouest-africaine et de partenaires au développement pour faire son plaidoyer.
-0- PANA FAA/JSG/IBA 07juin2012

07 juin 2012 09:52:53




xhtml CSS