Le continent, en rangs serrés contre la pauvreté et le racisme

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- La délégation africaine à la Conférence internationale sur le racisme, prévu en août, débattra des questions de pauvreté, de racisme et de genre, a annoncé la Coalition non gouvernementale sud-africaine (SANGOCO).
Un sommet préparatoire de la Conférence, organisé par la SANGOCO, qui regroupe les représentants des églises, des associations sportives, des femmes, des travailleurs, des jeunes et d'autres organisations civiques majeures, sera ouvert lundi à Johannesbourg.
Cette conférence a lieu au moment où la société civile du monde entier se prépare à converger vers le forum des ONG dans la perspective de la Conférence internationale.
M.
Abie Ditlhake, responsable de la SANGOCO a déclaré qu'en développant une approche commune lors de la conférence sur le racisme, les leaders de la société civile feront un pas important destiné à impliquer tous les sud-africains à lutter contre le racisme.
La SANGOCO, hôte du forum des ONG, a déjà commencé à agir au niveau international, en assurant une coordination des quelques 10.
000 délégués attendus.
Elle a émis l'espoir de relever le défi lancé dans la Déclaration du Millénaire sur le racisme qui a été adoptée à Johannesbourg en 2000.
"La tâche qui consiste à éliminer le racisme relève de la responsabilité nationale.
Tous les secteurs de la société doivent être impliqués dans un effort commun en vue de combattre le racisme et construire une société qui affirme et respecte la dignité de tous les sud-africains, sans tenir compte de leurs couleur, culture, religion, langue, ethnie ou origine sociale", a dit M.
Ditlhake.
Après la conférence, la SANGOCO envisage trouver des moyens d'assurer que les engagements pris par les pouvoirs publics, la communauté internationale et les organisations de la société civile seront appliqués.
La décision de l'Afrique du Sud d'abriter la réunion a été saluée à travers le monde.
"C'est un signe encourageant qui prouve que le pays est en train de transformer son passé douloureux en une contribution concrète en faveur de la tolérance et de la compréhension au sein et entre les nations".

25 avril 2001 13:44:00




xhtml CSS