Le consumérisme se porte bien en Afrique, selon un responsable

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le directeur régional pour l'Afrique de l'Organisation internationale des consommateurs (OIC), M.
Amadou Kanouté, s'est félicité ce week-end à Dakar du développement constant des mouvements consuméristes sur le continent.
"Dans l'ensemble le mouvement consumériste africain se porte bien.
Il a atteint un niveau tel que les Etats ont reconnu la nécessité de mener des politiques de consommation pour s'en servir comme levier stratégique dans la lutte contre la pauvreté et dans leur politique de développement", a-t-il déclaré.
Selon M.
Kanouté, qui s'exprimait au cours d'un entretien avec la PANA, "les associations de consommateurs africaines sont arrivées à faire reconnaître l'importance de leur rôle par les gouvernements de leurs pays et les partenaires au développement".
Il reconnaît toutefois que les organisations consuméristes sont confrontées à des difficultés financières et à un manque d'expertise, notamment pour n'avoir pas encore la capacité de générer des ressources financières.
"Elles dépendent encore de leurs partenaires financiers ou de l'OIC (Organisation internationale des consommateurs) et manquent d'expertise pour prendre en charge les préoccupations des populations", a regretté M.
Kanouté, qui séjourne depuis une dizaine de jours à Dakar, au Sénégal (son pays d'origine).
Forte de 40 associations réparties dans 30 pays africains, le Bureau régional pour l'Afrique de l'OIC, dont le siège se trouve à Harare, au Zimbabwe, lancera à partir de janvier un programme quinquennal destiné à renforcer les capacités des ses membres à oeuvrer pour l'avènement d'un marché juste et transparent sur le continent.

23 december 2001 09:38:00




xhtml CSS