Le conseil des sages de la CEDEAO en session à Niamey

Niamey- Niger (PANA) -- Le Conseil des sages de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a ouvert lundi, à Niamey, sa première session, en présence des anciens chefs d'Etat du Nigeria, les généraux Yacoubou Gowon et Abdussalami Abubacar.
L'objectif du Conseil, dont les membres ont été désignés par le 24è sommet de la CEDEAO tenu à Bamako en décembre dernier, est de servir de médiateurs et de facilitateurs capables de prendre en charge efficacement les problèmes sécuritaires de la sous- région ouest-africaine, rappelle-t-on.
Les participants à la rencontre de Niamey examineront pendant deux jours la situation sécuritaire de la sous-région africaine et la mise en oeuvre des dispositions contenues dans le protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion et de règlement des conflits en Afrique.
Ouvrant les travaux de ce Conseil, le chef de l'Etat nigérien, Mamadou Tandja, a indiqué qu'il a la ferme conviction que le Conseil des sages saura très vite s'organiser pour répondre efficacement et de manière impartiale aux différentes sollicitations de la CEDEAO.
"Vous constituez assurément un bon exemple d'intégration africaine.
Vous êtes invités à user de votre grande expérience pour jouer le rôle de médiateurs, de conciliateurs et d'arbitres", a-t-il souligné.
Quant au secrétaire exécutif de la CEDEAO, Lansana Kouyaté, il a insisté sur le rôle de ce Conseil, qui consiste, selon lui, "à éteindre les tensions, les haines grandissantes et les passions pouvant entraîner des conflits".
"Si vous réussissez à estomper la spirale de violence qui discrédite nos efforts de développement, vous aurez rehausser la personnalité et la dignité de notre continent au-delà de la sous-région ouest-africaine.
Vous aurez ainsi contribuer à l'historique oeuvre de renaissance de l'Afrique", a-t-il dit.

02 juillet 2001 23:04:00




xhtml CSS