Le concept "Police de proximité" pour lutter efficacement contre le terrorisme au Niger

Niamey, Niger (PANA) - Le Niger vient d’introduire le concept "Police de proximité" dans la gouvernance sécuritaire, en vue de mener efficacement le combat contre le terrorisme dans plusieurs régions du pays, a-t-on appris lundi auprès du ministère nigérien de la Sécurité publique.

Cette approche vise essentiellement à instaurer la confiance entre les populations nigériennes et les forces de défense et de sécurité pour sécuriser les personnes et leurs biens sur toute l'étendue du territoire national, précise-t-on de même source.

L'approche "Police de proximité" s'inscrit dans le cadre du projet de Renforcement de l'engagement des communautés pour la gestion alerte des Risques de déstabilisation sociale et sécuritaires (REGARDS), qui est financé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Ce projet, qui a pour objectif d'améliorer la cohésion sociale et de renforcer la sécurité communautaire, intervient dans les communes de Bankilare, Inates, Abala, Tchintabaraden, Tillia, Tassara, Aderbissinat et Gougaram.

"L'idée du projet REGARDS est de faire de la question sécuritaire, non pas seulement une affaire des forces de défense et de sécurité, mais aussi celle des populations", a indiqué le ministre de la Sécurité publique, Mohamed Bazoum, lors du lancement.

"Dans la mesure où la sécurité conditionne la vie en société et est le fondement de tout, le combat dans la lutte contre le terrorisme doit être celui des populations nigériennes", estimé le ministre devant les populations de la localité de Bankilaré, à l'ouest de Niamey, la capitale.

Pour sa part, la Représentante-résidente par intérim du PNUD au Niger, Mme Nicole Kouassi, a précisé que l'approche ''Police de proximité'' était une démarche de gestion de la sécurité publique selon une approche communautaire.

Elle constitue une voie novatrice pour les services de sécurité et fait appel aux principes de rapprochement, de partenariat et de la résolution des problèmes communautaires.

La mise en œuvre effective de ce concept au sein des communautés vulnérables, a dit Mme Nicole Kouassi, traduit l'engagement des autorités nigériennes quant à leur détermination à assurer la sécurité des communautés et des personnes.
-0- PANA SA/JSG/IBA 18sept2017  

18 septembre 2017 12:05:08




xhtml CSS