Le comité de contrôle des Nations unies est arrivé au Soudan pour les besoins du référendum

Khartoum, Soudan (PANA) – Les membres du panel du secrétaire général des Nations unies, chargé de superviser le référendum à venir pour l'auto-détermination au Soudan est arrivé mercredi à Khartoum pour effectuer une visite essentielle à la veille du scrutin.

Le comité de trois membres composé de Benjamin Mkapa, un ancien président de la Tanzanie, de António Monteiro, un ancien ministre des Affaires étrangères du Portugal et de Bhojraj Pokharel, un ancien président de la Commission électorale du Népal, va parcourir le pays pour surveiller les élections, le décompte et le cumul des résultats, selon un communiqué publié par lui.

Il indique que le panel de trois membres va également rencontrer les acteurs principaux, dont les hauts responsables du gouvernement du Soudan, du gouvernement du Sud Soudan, la Commission pour le référendum au Soudan, les groupes d'observateurs locaux et internationaux et le corps diplomatique.

“Nous sommes à la veille d'un évènement historique pour le peuple du Sud Soudan. Ce vote est l'aboutissement des accords de paix globaux (CPA,sigle en anglais), qui ont mis un terme à une guerre civile qui a provoqué beaucoup de malheurs et coûté la vie à des milliers de personnes”, a affirmé Benjamin Mkapa, le président du comité dès son arrivée à Khartoum.

“Nous exhortons tous les électeurs inscrits pour le référendum à voter pour s'assurer que la volonté populaire a été exprimée. Nous espérons que le vote sera pacifique et ordonné et nous appelons tous les électeurs à la patience si les files sont longues ou en cas de problèmes de logistiques”, a-t-il affirmé.

Le vote débute le 9 janvier et devra se poursuivre jusqu'au 15 janvier. Il va se dérouler aussi bien au nord qu'au sud Soudan et dans huit autres pays avec une forte colonie de ressortissants dans la diaspora, notamment en Australie, au Canada, en Egypte, en Ethiopie, au Kenya, en Ouganda, au Royaume Uni et aux Etats-Unis.

“Le comité va jouer les bons offices au nom du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pour augmenter la crédibilité du processus de référendum organisé par le Soudan, et pour encourager les parties et les autorités concernées à résoudre tout différend ou problèmes sérieux qui pourrait surgir. C'est la quatrième visite dans le pays depuis octobre”, poursuit le communiqué.

Le comité a pour tâche de contrôler les processus des deux référendum : l'un sur le statut du Sud Soudan, et l'autre sur le statut de la région d'Abyei.

Dans ses déclarations antérieures, le comité avait souligné de grandes inquiétudes sur la situation à Abyei, et il avait exhorté les communautés à résoudre pacifiquement leurs différends, a indiqué le communiqué.

M. Ban a mis sur pied le comité après la demande formulée par les parties signataires des accords de paix globaux du Soudan pour une structure de contrôle des Nations unies pour augmenter la crédibilité des référendum et pour faciliter l'acceptation des résultats par les populations du Soudan et par la communauté internationale.

-0- PANA MO/MA/ASA/TBM  05jan2010

05 Janeiro 2011 22:29:44




xhtml CSS