Le chef rebelle capturé demande à ses collègues de se rendre

Kigali- Rwanda (PANA) -- Le chef rebelle capturé, le colonel Peter Habimana, a appelé les autres rebelles rwandais basés en République démocratique du Congo (RDC) à déposer les armes et à rentrer au Rwanda sans crainte d'être persécutés par le régime.
Le colonel Habimana, qui répond au nom de code Bemera, a déclaré: "je voudrais appeller mes collègues, les chefs comme le général de brigade Rwarakabije et le colonel Rumuli à rentrer au Rwanda parce que ceux qui ont été capturés avant moi sont bien traités".
Le chef rebelle a fait cette déclaration lundi sur les ondes de la radio d'Etat au cours d'une interview.
"Vous devriez y penser et rentrer à la maison" a-t-il dit, exhortant ces derniers à venir participer à la reconstruction du pays.
Habimana, qui a été capturé dans le district de Mutobo au nord de la province de Ruhengeri après s'être rendu à l'armée, a avoué s'être infiltré au Rwanda à partir de Masisi dans le nord- est de la RD Congo le 1er juillet, dans le but d'inspecter les forces qu'il avait envoyées sur le terrain au Rwanda.
"J'étais venu évaluer la situation après une longue période sans contact avec mes troupes", a-t-il dit.
Bemera n'est pas son vrai nom, la plupart des rebelles utilisent des noms de code pour éviter d'être identifiés suite à leur implication dans le génocide de 1994 qui avait fait plus de 800.
000 victimes.
Le porte-parole de l'armée rwandaise, Jean Bosco Kazura a déclaré aux journalistes que la rébellion a été écrasée parce que l'armée rwandaise a anéanti sa tête en capturant Habimana et en mettant hors d'état de nuire les autres hauts responsables de l'armée rebelle.
Les rebelles ont été soit tués, soit capturés, soit dispersés, a dit lundi à la PANA le général de brigade James Kabarebe.
Selon lui, la capture de Habimana marque un coup d'arrêt à l'insurrection armée soutenue par les rebelles opérant à partir des bases du nord-est de la RD Congo.
Il y a une seconde branche de la rebellion armée qui aurait intégrée les forces armées congolaises.
Cette aile a, d'après certaines informations, commencé à progresser à partir des bases des provinces du Katanga et du Kasaï en RDC, en direction du Rwanda.
"Ces forces vont subir le même sort que leurs frères qui se sont aventurés sur le territoire rwandais à partir du nord-est du Congo", a indiqué Kabarebe, avant d'ajouter que les troupes rwandaises étaient prêtes à leur faire face et à les battre.

17 Julho 2001 17:45:00




xhtml CSS