Le chef de la Monusco condamne l'utilisation des enfants soldats par les groupes armés en Rdc

Kinshasa, Rd Congo (PANA) - "Des milliers d'enfants continuent à être recrutés par les groupes armés dans l'Est de la République Démocratique du Congo (Rdc).

Le recrutement des enfants compromet leur avenir et prive la Rdc de leur vigueur et de leur force", a déclaré Martin Kobler, représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en Rdc, à l'occasion de la Journée internationale contre l'utilisation des enfants soldats.

Le chef de la Monusco s'est en outre félicité des efforts faits par le gouvernement de la Rdc, qui a adopté un Plan d'actionS en octobre 2012, indiquant ainsi clairement son engagement à mettre fin au recrutement et à l'utilisation des enfants dans les conflits armés.

"Les enfants sont faits pour l'école, pas pour les champs de bataille; donnons leur des stylos, pas des armes. J'invite tous les enfants soldats à se rendre et je demande à tous les jeunes de résister aux groupes armés", a conclu M. Kobler.

La Journée Internationale contre l'utilisation des enfants soldats a été lancée en 2002, quand le Protocole optionnel à la Convention sur les droits de l'enfant, en particulier leur implication dans les conflits armés est entré en vigueur. Il interdit l'implication des enfants de moins de 18 ans dans les hostilités.

Ce protocole a été adopté par l'Assemblée générale des Nations unies en mai 2000 et ratifié par 100 pays, dont la Rdc. Il est estimé que 300.000 enfants soldats - des garçons et des filles de moins de 18 ans - sont des victimes dans plus de 30 conflits dans le monde.

Le Plan d'actions pour mettre fin au recrutement et à l'utilisation des enfants par les forces armées et les services de sécurité de la Rdc a été signé le 04 octobre 2012, par le gouvernement congolais.

-0- PANA VAO/FJG/BEH/SOC   12 février 2015

12 février 2015 17:55:20




xhtml CSS