Le chef de la MONUSCO préoccupé par la situation des enfants soldats en RD Congo

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Le chef de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en RD Congo (MONUSCO), Martin Kobler, s’est dit très préoccupé par la situation des enfants soldats en RD Congo.

M. Kobler a tenu ses propos en marge de la célébration, le 11 février 2015, de la Journée internationale des enfants soldats, a indiqué mercredi, au cours de la conférence hebdomadaire de l’ONU, le porte-parole du Bureau des Nations-Unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA), Ivon Idoumou.

La situation des enfants soldats en RD Congo est un défi important, a fait remarquer M. Kobler qui s'est, toutefois dit encouragé par les progrès obtenus dans la recherche de solutions par le gouvernement de la RD Congo en particulier, depuis la signature conjointe, le 4 octobre 2012, d'un plan d'actions entre les Nations-Unies et le gouvernement.

Pour M. Kobler, la célébration de la journée offre l’opportunité de mettre l’accent sur le thème du recrutement des enfants soldats en RD Congo, les progrès vers les objectifs et les défis futurs.

Le porte-parole de l’équipe-pays des Nations-Unies en RD Congo, Geneviève Delonois, a par ailleurs, fait savoir que 4.479 enfants ont été sortis des groupes armés et pris en charge par l’UNICEF et ses partenaires en 2014.

Depuis 2002, a-t-elle précisé, plus de 50.000 enfants sortis des mains des forces et groupes armés ont été assistés, dont 80% au Nord et Sud-Kivu et 12% en province Orientale. La majorité des enfants pris en charge sont des garçons. Les filles qui représentent 16%, sont moins visibles, mais surtout plus affectées par cette violence dont les forces et groupes armés font preuve à leur égard. Elles nécessitent donc une attention particulière, a-t-elle souligné.
  
Outre des programmes de soutien aux enfants, a relevé Geneviève Delonois, l’UNICEF participe à la recherche familiale, ainsi qu’à la réinsertion des enfants dans la société via des programmes de rattrapage scolaire ou de formation professionnelle.

L’UNICEF félicite la RD Congo pour les initiatives prises pour mettre fin à l’enrôlement d’enfants, saluant la nomination d’une représentante personnelle du Chef de l’Etat, chargée de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants. Selon elle, ce sont des signes encourageants qui illustrent la volonté du gouvernement congolais de mettre fin à l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés.

Pour ce faire, l’UNICEF appelle le gouvernement à se doter des moyens financiers nécessaires pour traduire ses ambitions en réalisations et lutter contre l’impunité des auteurs de violations graves des droits des enfants.
-0- PANA KON/IS/SOC 11févr2015

11 février 2015 18:05:19




xhtml CSS