Le cas Kritzinger perçu comme un signal à l'endroit des racistes

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- La peine de prison à vie prononcée, vendredi dernier, contre De Wet Kritzinger, un homme de race blanche, auteur en janvier 2000 d'une attaque dans un bus à Pretoria, qui s'était soldée par la mort de trois Noirs, est un avertissement à tous les racistes, a indiqué lundi le ministère sud-africain de la Justice.
"Cette peine enverra un message fort à tous ceux qui s'accrochent encore au passé, à ceux qui ont des comportements racistes.
Elle les avertit que la justice ne tolérera pas leurs actes", a déclaré Paul Setsetse, le porte-parole de ce département ministériel.
Le Tribunal de grande instance de Pretoria a condamné, vendredi dernier, Kritzinger à 40 années supplémentaires pour tentative de meurtre sur quatre autres personnes blessées dans cette attaque.
Le chauffeur du bus, Mduduzi Graeme Nyembe, et deux passagers du nom de Thembekile Constance Phasha et Gogo Connie Mathebula, ont été tués au cours de cette attaque.
Kritzinger avait dit devant le tribunal qu'il ne pensait pas que c'était mal de tuer des Noirs parce qu'il ne les considère pas comme des être humains.
Selon lui, il n'a rien fait de mal puisqu'il respectait une promesse qu'il avait faite à Dieu.
"Ceux qui lui témoignent leur sympathie, qui continuent de le soutenir, montrent clairement leur racisme, et que malgré les efforts du gouvernement pour parvenir à une solution amicale grâce à l'amnistie et à la réconciliation, ils ne changent pas", a ajouté M.
Setsetse.

05 mai 2003 19:15:00




xhtml CSS