Le cardinal Etsou laisse un testament d’unité au peuple congolais

Kinshasa- RD Congo (PANA) -- L’archevêque de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, cardinal, Frédéric Etsou, décédé le 6 janvier dernier a laissé un testament invitant les congolais à la fraternité, à l’unité et à la paix, a dévoilé, Mgr Daniel Landu, l’un des évêques auxiliaires de Kinshasa.
S'exprimant au cours de la messe d’actions de grâce célébrée dimanche, dans l’enceinte du grand stade de la ville, Mgr Landu, nommé samedi administrateur apostolique, en remplacement du Cardinal Etsou, a indiqué que le défunt archevêque de la capitale congolaise, a transmis ce testament quelques jours avant sa mort, lorsqu’il lui était administré les derniers sacrements, dans un hôpital de Belgique Dans son message, le cardinal s’est dit convaincu que "Dieu a préparé un destin heureux pour la RDC", a annoncé Mgr Landu à la foule du stade forte de plus de cent mille chrétiens congolais et invités venus des pays voisins.
"Il a demandé à ses compatriotes de travailler avec méthode pour améliorer leurs conditions de vie et rendre le pays prospère", a-t-il encore ajouté" Mgr Landu a, dans son homélie, décrit le cardinal défunt comme "un homme de foi et de prière, un homme infatigable et un pasteur de grande bonté qui a offert toutes les souffrances que lui causaient sa maladie, à l’Eglise congolaise et à la RDC".
Il a témoigné de l'oeuvre de réforme de l'Eglise de Kinshasa, à laquelle s’était consacré le cardinal Etsou, durant toute sa vie apostolique, en voulant faire de celle-ci "une famille de Dieu" et en faisant aboutir le processus de la béatification du Congolais Bakandja.
La messe de dimanche, qui a duré près de cinq heures, a connu la présence des deux premières dames de la RDC et du Congo Brazzaville, Mmes Olive Liembe Kabila et Sassou Nguesso.
Plusieurs délégations officielles sont déjà sur place à Kinshasa ou sont attendues pour prendre part aux obsèques du cardinal Etsou, qui se dérouleront lundi, une journée déclarée chômée par le président congolais, Joseph Kabila.
Au nombre de ces délégations, le cardinal camerounais, Christian Ntoumi, arrivé dimanche matin à Kinshasa, pour représenter le Pape Benoît XVI.
L’archevêque émérite d’Abidjan, le cardinal Bernard Agré et l’archevêque de Dar-es-Salam, en Tanzanie, le cardinal Pengo figurent également parmi les délégués.

14 Janeiro 2007 18:37:00




xhtml CSS