Le camp présidentiel ivoirien condamne les actes de violences

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- La Direction nationale de campagne (DNC) du candidat Laurent Gbagbo a accusé mercredi soir l'opposition de vouloir plonger de nouveau la Côte d'Ivoire dans une crise, à travers "des actes de violence" perpétrés dans diverses localités du pays, depuis la double dissolution du gouvernement et de la Commission électorale par le chef de l'Etat le vendredi 12 février 2010, a constaté sur place la PANA.
"La Direction nationale de campagne du président Laurent Gbagbo tient à condamner fermement les appels à la désobéissance civile et les actes de sabotage orchestrés par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix depuis la dissolution du gouvernement et de la CEI par le chef de l'Etat", a déclaré au cours d'une conférence de presse, le directeur de Cabinet du DNC de la majorité présidentielle, Vohi Sahi.
Le directeur de campagne de Laurent Gbagbo, Issa Malick et les siens ont rappelé que les décisions du chef de l'Etat étaient à la fois "légitimes et opportunes et de nature à accélérer le processus électoral".
En vue de préserver les acquis de l'accord de Ouagadougou, "la majorité présidentielle", qui a félicité le Premier ministre et les Forces nouvelles qui, selon elle, a compris les enjeux des décisions prises par le président Gbagbo, a lancé un appel au calme, en rappelant que personne ne viendra faire la paix à la place des Ivoiriens dans leur pays.
Depuis l'annonce, vendredi dernier, des décisions du président Gbagbo, l'opposition ivoirienne a déclaré ne plus reconnaître l'autorité de celui-ci et a posé comme condition à son entrée dans le nouveau gouvernement en cours de formation la réhabilitation de la CEI et de son président.
Des actes de violence sont perpétrés par les partisans du RHDP, pour protester contre ces décisions de Laurent Gbagbo qu'ils jugent d'anti-démocratiques.
Le Premier ministre, Guillaume Soro, reconduit et chargé de former un nouveau gouvernement et de donner un nouveau format de la CEI, continue ses consultations dans ce sens.

18 février 2010 10:41:00




xhtml CSS